Quand l’annulation de la troisième course fut décidée pour des raisons d’intempérie, on peut difficilement dire qu’Alvaro Bautista était désolé. Au contraire, c’était pour lui l’occasion de perdre moins de points au Championnat du Monde sur son seul grand rival Johnny Rea, déjà vainqueur des deux premières courses du week-end italien.

Sur le sec, Bautista avait été battu lors des deux épreuves précédentes. « Le problème de la Ducati est qu’elle est très instable, estimait-il. C’est plus visible sur cette piste qu’ailleurs. La 2e place en première manche était le maximum, je l’ai atteint. Mes chronos ont été rapides, mais Jonathan était plus véloce. Je pensais qu’il risquait d’avoir des problèmes avec les pneus à ce rythme élevé, mais il conduisait de manière très constante. Ce n’est pas que je voulais juste ramener la deuxième place ».

Bautista n’avait à peu près aucune chance de battre Rea à la régulière, et l’annulation fut donc pour lui providentielle.

« Pour la troisième course le temps n’était pas parfait. Il pleuvait et le circuit était très dangereux parce qu’il était humide.Il y avait de l’eau stagnante et aussi de l’eau qui traversait comme des rivières » expliquait Bautista.

« Je pense que pour la sécurité des pilotes, il était préférable d’annuler la course. On est désolés pour les spectateurs qui, ici, aiment bien la Superbike, mais la sécurité doit passer en premier. Pour nous aujourd’hui il était très dangereux de courir ».

« Lors des essais à Imola, j’ai parlé à des responsables et leur ai dit que la piste n’était pas sûre à mon avis. Les murs sont très proches de la piste et il n’y a pas de voie de service. Par conséquent, quand il y a eu un accident, l’ambulance a dû traverser la piste pour se rendre au lieu de l’accident. Imola est dangereux, sur le mouillé, vous ne pouvez pas conduire ici. La piste est à l’ancienne, de même que les normes de sécurité ».

« Pourtant ça a été un des meilleurs week-ends de ma carrière car j’ai été chaudement soutenu par tous les amateurs de Ducati, comme nous sommes ici très près de l’usine, et j’ai constamment ressenti leur soutien. C’était la première fois de ma vie ! Pour cette raison, j’ai vraiment été déçu que la troisième course n’ait pas pu avoir lieu. Je suis désolé pour eux, mais je pense qu’ils ont compris la situation. Imola n’est pas sans danger sur le sec, s’il pleut, il est impossible de courir ici ».

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © Ducati et worlsbk.com / Dorna


Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team