Jonathan Rea a enregistré samedi sa première victoire de la saison, faisant de 2019 la 11e année consécutive où le Nord-Irlandais a remporté au moins une course. Le seul autre pilote à l’avoir fait avant lui est Noriyuki Haga. La seule année où Rea ne compte aucune victoire est 2008, alors qu’il effectuait ses débuts dans la catégorie à Portimao pour la dernière course de l’année chez Hannspree Ten Kate Honda. Il terminait quatrième au Portugal.

Álvaro Bautista restait très philosophe par rapport à sa deuxième place du samedi : « Bien sûr, il n’a pas été facile d’apprendre la piste en quelques séances et le rythme de course était très élevé. Au début, j’ai essayé de suivre Jonathan, mais j’ai eu du mal à garder son rythme. Néanmoins, je suis heureux car nous avons obtenu le meilleur résultat possible. Nous n’avons commis aucune erreur et à la fin il était important de marquer de bons points pour le championnat. Je suis aussi content car je pense que c’était un bon résultat que de terminer la course à la deuxième place sur une piste qui était complètement nouvelle pour moi ».

Ce dimanche, avant le départ de la troisième course, la température de l’air était de 14° et celle de la piste de 19°. L’ennui est qu’il pleuvait à torrent, ce qui est toujours une mauvaise chose à Imola en raison des flaques d’eau stagnante. On avait déjà annulé des courses sur ce circuit en raison de la pluie.

Le départ était retardé de plus d’une heure. Plusieurs voulaient rouler car certains de marquer de gros points, comme Johnny Rea. D’autres étaient moins enthousiasmes, pour la raison inverse, comme Álvaro Bautista. Enfin certains, loin derrière sur le sec, souhaitaient ardemment rouler sur le mouillé car c’était leur seul chance de faire un bon résultat, comme Sandro Cortese. La majorité ne souhaitait pas rouler. Alors que le nouveau départ devait être donné à 15h15 (au lieu de 14h00), il était de nouveau retardé par la Direction de Course.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :