Andrea Locatelli (Yamaha Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team) réalisait le meilleur temps du premier jour en 1’42.988, devant Steven Odendaal (Yamaha EAB Ten Kate Racing) à 0.411, Philipp Öttl (Kawasaki Puccetti Racing) à 0.457, Jules Cluzel (GMT94 Yamaha) à 0.463 et Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) à 0.589. A noter qu’EAB Ten Kate Racing réalisait un très bon vendredi avec le deuxième temps d’Odendaal en Supersport et le meilleur chrono de Loris Baz en Superbike.

Jules Cluzel déclarait vendredi soir : « Aujourd’hui nous avons vu que nous étions parmi les favoris au podium. Demain matin nous possèderons la moto et les réglages qui feront la course. Il est clair que nous pouvons nous rapprocher encore un peu plus de la tête, mais il est difficile d’estimer précisément ce que nous pouvons gagner sur un tour. »

Selon Corentin Perolari : « C’était une journée difficile pour moi. A la suite de nos essais de réglages, j’ai voulu tout donner sur un run avec des pneus neufs. Je me suis tendu, et n’ai pas réussi à réaliser ce que j’imaginais. J’ai la capacité de faire bien mieux avec cette moto, je ne suis pas inquiet pour demain. »

En ce samedi matin, pour la troisième et dernière séance d’essais libres, la température de l’air était de 25° et celle du revêtement de 29°. Pour Christophe Guyot, le team manager de l’équipe GMT94 Yamaha, « c’est bien différent par rapport à la normale. La grande différence, c’est qu’il fait très chaud, mais avec le MotoGP deux semaines avant nous, on sait comment ça va se passer. Le père de Fabio Quartararo m’a téléphoné pour me dire de ne pas oublier la piscine ! Nous sommes au courant et tout le monde est très heureux d’être ici, mais bien sûr, il fait chaud, et c’est difficile ».

Une indication intéressante : lors de la FP3 Superbike qui précédait cette séance Supersport, les onze premiers réalisaient leur meilleur temps du weekend. Donc la piste était en bon état et la température adaptée. Le temps de Locatelli à battre était de 1’42.988. L’Italien prenait lui-même les choses en main et tournait en 1’43.8, avant que Jules Cluzel prenne l’avantage en 1’43.714 devant Corentin Perolari. Puis Locatelli repassait au commandement en 1’43.329 à la mi-séance.

Le Transalpin accélérait en 1’43.232, 0.3 devant Cluzel et Öttl. Puis à 5 minutes du drapeau à damier, Lucas Mahias réalisait le meilleur chrono en 1’43.011, devant Perolari à 0.07, Locatelli à 0.2 et Cluzel à 0.5.

Mahias s’imposait finalement devant Perolari, Locatelli, Öttl et Cluzel, dans qu’Andy Verdoïa (Yamaha bLU cRU WorldSSP by MS) se classait onzième. Locatelli gardait la tête au classement confondu.

Résultats de la troisième séance d’essais libres :

Résultats confondus des trois séances libres :

Classement provisoire du Championnat du Monde* :

*Tenant compte du déclassement des MV Agusta en Australie.

Crédit classements : Worldsbk.com / Dorna

Chronos de référence :

Record des essais : 1’41.775 par Randy Krummenacher (Yamaha) en 2019

Record du tour : 1’42.532 par Federico Caricasulo (Yamaha) en 2019

Corentin Pérolari

Photos © Worldsbk.com / Dorna, Circuit de Jerez – Ángel Nieto

Solidarité. Si vous souhaitez acheter le tee-shirt Champion du Monde en titre, c’est le moment : L’équipe Bardahl Evan Bros a fait don de la totalité des recettes de la vente de ses produits dérivés durant les mois de mars et avril à l’hôpital « Santa Maria delle Croci » de Ravenne. Le produit de la vente est depuis versé à l’hôpital « Giovanni XXIII » de Bergame.



Tous les articles sur les Pilotes : Corentin Perolari, Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams : GMT94