Après avoir compté jusqu’à 61 points de retard sur Álvaro Bautista à Jerez, quatre week-ends de course plus tard Jonathan Rea en totalise 61 d’avance sur son partenaire espagnol. La Course 2 de celui-ci ce dimanche à Laguna Seca ne fut qu’une parodie, par terre dès le premier virage et forfait pour le deuxième départ. Le terme « chute libre » semble assez bien adapté pour l’officiel Ducati.

Revenons à des choses plus gaies : Huitième avec sa Yamaha de la Course 1, Loris Baz souhaitait faire mieux en ce dimanche après-midi : « La journée de samedi s’est avérée un peu compliquée. Je suis malgré tout satisfait. L’ultime séance d’essais libres s’est très bien passée, mais j’ai chuté en Superpole dans mon premier tour. La moto a été beaucoup endommagée, mais encore une fois, l’équipe a accompli de l’excellent travail pour me permettre de me qualifier en troisième ligne à quelques minutes du drapeau à damier. Un grand merci à tout le monde ! Ils ont clairement sauvé mon week-end, car si j’avais dû m’élancer de la dernière place au départ des deux premières manches, cela aurait été nettement plus délicat ».

« En course, face à des températures beaucoup plus élevées, nous avons dû composer avec le grip de la piste. Notre machine connait davantage de difficultés dans ces conditions… mais nous allons mettre l’accent sur cela. Nous figurons malgré tout dans le top 8 et nous inscrivons des points. Nous sommes encore au début de l’aventure avec cette moto. C’est à nous de poursuivre le travail et de progresser au mieux pour essayer d’arracher une place parmi les cinq premiers ce dimanche ».

Première victoire de l’année pour Chaz Davies

Pour cette troisième manche du week-end, la première ligne était composée de Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK), Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati) et Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team). Figuraient sur la deuxième Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing), Leon Haslam (Kawasaki Racing Team WorldSBK), Alex Lowes (Pata Yamaha WorldSBK Team). La troisième comprenait Loris Baz (Ten Kate Racing – Yamaha), Jordi Torres (Team Pedercini Racing) et Leandro Mercado (Orelac Racing VerdNatura). Sur la dixième place de la grille, on retrouvait Alvaro Bautista, et sur la dernière Alessandro Delbianco, pénalisé pour avoir causé la chute de JD Beach.  Au moment du départ, la température de l’air était de 20° et celle de l’asphalte de 43°.

Le plus prompt à s’élancer était Chaz Davies devant Johnny Rea, Toprak Razgatlioglu, Tom Sykes, Alex Lowes et Leon Haslam. Loris Baz passait rapidement huitième et Álvaro Bautista dixième. Rea attaquait Davies, mais le Gallois à la Ducati résistait à l’Irlandais du Nord à la Kawasaki. Álvaro Bautista rentrait à son stand au ralenti et abandonnait, suite parait-il à son épaule blessée lors de sa chute dans la course précédente.

Chaz Davies en tête réalisait le tour le plus rapide en 1’22.976. Johnny Rea était collé à sa roue arrière et Toprak Razgatlioglu pas loin des deux leaders. Michael van der Mark tombait en panne sur le circuit et abandonnait. Une belle bagarre opposait pour la quatrième place à 5 secondes de Rea, Sykes, Lowes, Haslam, Torres et Baz.

Davies et Rea creusaient un petit écart de 1.8 sur Razgatlioglu. Puis venait Sykes à 6.5, précédant Lowes et Haslam, puis venaient à 8.9 Torres et Baz. A la mi-course, Davies et Rea distançaient Razgatlioglu de 3.1. Sykes quatrième à 8.6 n’arrivait à se débarrasser de Lowes et Haslam. A 12 secondes, Torres et Baz continuaient leur duel pour la septième place. Davies menait de plus en plus largement car Rea semblait se satisfaire de la deuxième place, déjà à plus de deux secondes. Razgatlioglu défendait seul la troisième marche du podium à 4.4. Sykes, Lowes et Haslam se disputaient la quatrième place à 11.4, et Torres et Baz la septième à 15.8.

Les écarts entre les trois premiers se stabilisaient et on semblait se diriger vers un podium Davies-Rea-Razgatlioglu. Pour la quatrième place, Lowes plaçait une attaque et doublait Sykes, avec Haslam pas loin derrière. Torres résistait toujours à Baz pour la septième position.

Dans les derniers tours, Loris Baz doublait avec sa Ten Kate Yamaha la Kawasaki Pedercini de Jordi Torres, mais il était à 4 secondes d’Haslam alors sixième. Ce même Leon attaquait avec acharnement Tom Sykes cinquième, qui suivait Lowes quatrième à 2.3. Mais Sykes résistait très bien et Haslam ne trouvait pas l’ouverture.

Chaz Davies remportait sa première victoire de l’année (depuis Aragón 2018), ce qui était excellent pour son moral et son prestige, mais également utile pour Ducati au classement constructeurs où Kawasaki n’est plus qu’à 1 seul point ! Rea assurait calmement la deuxième place qui lui ouvrait la porte du titre, tandis que Razgatlioglu terminait troisième et se rapprochait ainsi d’une moto d’usine pour l’an prochain. Lowes amenait la première Yamaha en 4e position devant la BMW de Sykes, suivi d’Haslam, Baz et Torres.

Classement de la Course 3 :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Prochaine manche à Portimão du 6 au 8 septembre

Photos © worldsbk.com / Dorna, constructeurs et équipes

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :