Le mondial Superbike a aussi son marché des transferts avec ses espoirs qui émergent et poussent si vite qu’ils en font perdre le discernement des décideurs engoncés dans leurs habitudes. Une inertie dont le constructeur Kawasaki risque de faire les frais en laissant filer vers la concurrence un pilote qu’il soutient pourtant depuis ses débuts. Son nom ? Toprak Razgatlioglu.

Toprak Razgatlioglu est un Turc de 22 ans qui s’affirme en WSBK. C’est un protégé de Kenan Sofuoglu et il promet beaucoup. Il s’invite de plus en plus sur le podium, il lorgne sur la troisième place dans un championnat où il pointe encore sixième. Il est suivi depuis cinq ans par Kawasaki qui peut se féliciter de sa trouvaille. Et pourtant, c’est au moment où il commence à éclore que les verts risquent de le voir filer vers une concurrence trop heureuse de l’aubaine.

Car le Turc réclame légitimement le guidon officiel aux côtés de Jonathan Rea qui a confirmé reprendre les commandes du championnat lors du dernier rendez-vous à Laguna Seca. Un retour sur le devant de la scène qui semble éblouir les décideurs d’Akashi qui se lassent d’un Leon Haslam de 36 ans dans son box. Il est vrai qu’il est aussi complice avec Rea

Des sentiments dont a évidemment cure Razgatlioglu tout comme son mentor Sofuoglu. Le duo turc est prêt à proposer ses services à Yamaha qui ouvre déjà les bras. Kawasaki laissera-t-il partir celui qui est désigné comme le plus bel espoir de la catégorie depuis Van Der Mark ? Pour s’en faire un de ses plus solides adversaires ? Et au risque de se priver de la relève d’un Rea âgé de 32 ans d’ici deux ou trois saisons… Réponse ces prochains jours, car Yamaha a fait son offre.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :