Honda l’a annoncé officiellement : cette saison, le WSBK ne sera pas le parent pauvre du programme HRC. La marque veut y redorer son blason, retrouver titre et victoires et a même sorti une nouvelle CBRR-R pour ça. Elle a aussi monté une structure digne d’une expédition en MotoGP. Alberto Puig garde ça à l’œil et Álvaro Bautista a été débauché de chez Ducati pour concrétiser sur la piste. Mais, pour le moment, Honda est loin du compte. A quelques jours du lancement de la saison à Phillip Island, les pronostics ne sont pas optimistes et les mines s’allongent…

On attendait beaucoup de la nouvelle approche de Honda à l’égard du WSBK. La nouvelle moto avait été développée en grand secret, et en coulisse, Álvaro Bautista avait été subtilisé à Ducati. Clairement, le constructeur mettait les moyens pour réaliser ses nouvelles ambitions. Mais depuis, c’est la déception. Il y a bien eu la rumeur d’un record du tour à Portimão, mais lorsque les tests officiels ont commencé, Bautista et sa Honda ne se sont jamais montrés à leur avantage.

L’Espagnol reconnait des difficultés pour maîtriser la bête qui, au passage, joue le record en vitesse de pointe à Phillip Island. Le quatre cylindres japonais respire donc, et Leon Haslam, sur la seconde CBRR-R, fait mieux que son équipier. Certes, mais ce moteur est en ligne et non en V. Et ce serait la raison d’un Bautista décevant…

Si c’était le cas, on serait face à une dramatique erreur de casting. « C’est définitivement difficile pour lui et ça nécessite une période de transition » explique Max Neukirchner, ancien vainqueur en WSBK, dans un entretien avec ‘Motorsport-Total.com‘. « Jusqu’à présent, Bautista n’utilisait que des machines V4. Le moteur à quatre cylindres en ligne de la Honda et le concept de base de la machine sont très différents de ceux auxquels Bautista est habitué. »

« Certains pilotes peuvent s’adapter rapidement et sont ensuite de retour à la limite. D’autres pilotes échouent avec ce changement et ne s’entendent pas. Cela dépend toujours du pilotes », note Neukirchner qui ajoute : « le pilote est bien sûr toujours important pour réussir. Ce projet serait parfait pour Johnny Rea. »

Le 28 février, les premiers essais officiels d’un rendez-vous de Phillip Island qui lancera la saison rendront leur verdict. C’est alors que les masques tomberont…

 

 

 


Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista