WSBK : Loris Baz l’Américain prend ses quartiers chez l’Oncle Sam

par | 15 mars 2021

Loris Baz, pour relancer sa carrière, s’est expatrié aux Etats-Unis pour s’y forger un nouveau palmarès qui lui ouvrirait à nouveau les portes du WSBK. C’est grâce à Ducati que cette chance a pu être saisie, après avoir attendu jusqu’à la dernière limite une solution avec Yamaha. Il nous donne de ses nouvelles via les réseaux sociaux. Son installation chez l’Oncle Sam se passe bien.

Loris Baz fait de qu’il faut pour relancer une carrière stoppée dans une impasse Yamaha en WSBK. Le Français n’avait pourtant pas le moins démérité, au contraire, sur la R1 de l’équipe Ten Kate. Mais aucun accord pour 2021 n’a pu être trouvé. L’ancien pilote MotoGP sur une Ducati ne manque pas de ressort et a montré toute l’étendue de sa capacité de rebond en renouant avec la marque italienne pour une aventure américaine.

Loris Baz aura pour objectif cette saison de gagner la série MotoAmerica américaine. Un défi qui lui ouvre une nouvelle page de sa riche carrière faite de WSBK, d’Endurance et de MotoGP. Son équipe Ducati HSBK est soutenue par l’usine de Borgo Panigale. Il est passé à la Panigale V4R de Ducati New York. Le Français a pris contact avec son nouveau team, comme le montre cette image.

Le passage au MotoAmerica à une époque marquée par une pandémie qui rend si difficile les flux entre les pays est une gageure. Ainsi, le pilote de 28 ans devra déplacer son centre de vie aux États-Unis, au moins pendant la saison entre avril et septembre. À moyen terme, Baz voit son avenir en Europe, à la condition qu’il remporte le titre MotoAmerica.

Loris Baz : « entre deux courses, je ne pourrai pas revenir en France »

« Le MotoAmerica signifie d’énormes sacrifices, une organisation et un changement dans ma carrière et dans ma vie », insiste Baz. « Je le vois comme un tremplin pour me relancer du mieux que je peux dans le futur ».

Initialement prévu pour des essais en février, Baz s’est rendu aux États-Unis six semaines avant le début de la saison et a été accueilli à bras ouverts. La séance d’installation sur sa Panigale V4R a eu lieu au siège de l’équipe à Dunmore, dans l’État américain de Pennsylvanie.

« Entre deux courses, je ne pourrai pas revenir en France », explique Baz à Speedweek. « La pandémie rend les choses plus compliquées. Cependant, il existe une procédure adaptée pour les athlètes professionnels, donc je suis confiant ». Si Baz fait très bien aux États-Unis comme prévu, il aura quelques opportunités avec Ducati dans le championnat du monde Superbike pour 2022, puisque tous les contrats expirent après 2021…

Le Haut-Savoyard sera présent à Austin pour un test de présaison les 30 et 31 mars.

Loris Baz, l'Américain.

 

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz