Yamaha version MotoGP va devoir oublier l’idée d’un Toprak Razgatlioglu rejoignant ses rangs. Car Yamaha version WSBK est ravi d’annoncer qu’il garder le Turc pendant encore deux ans. Le manager du pilote Kenan Sofuoglu avait prévenu de cette issue. Ce n’était donc pas pour faire monter les enchères, mais bel et bien un choix de carrière.

C’est fait ! Et Yamaha comme Petronas en sont pour leurs frais. Non Toprak Razgatlioglu n’a pas succombé aux charmes du MotoGP pour une M1, et restera fidèle à son objectif d’être Champion du Monde en WSBK avec une R1. Ce qui le ferait succéder à Ben Spies, qui a décroché la couronne pour la marque d’Iwata en 2009.

Razgatlioglu est arrivé dans le paddock SBK en 2014. Au cours de sa deuxième année dans le Superstock 600, il est devenu champion et est passé à la classe Superstock 1000 en 2016. Il a terminé deuxième en 2017 et il pilote en championnat du monde Superbike depuis 2018. En 2019, Toprak a fait sensation en décrochant 13 podiums pour l’équipe privée Kawasaki de Manuel Puccetti, dont deux victoires à Magny-Cours, et en terminant cinquième de la Coupe du monde.

Toprak Razgatlioglu reste droit dans ses bottes

Néanmoins, l’équipe d’usine Kawasaki ne voulait pas de lui pour 2020, après quoi le Turc de 24 ans est passé à Yamaha. Il a remporté sa première course sur la R1, a terminé sur neuf podiums comme remporté trois victoires. Au championnat du monde, cela lui a valu la quatrième place au classement général. Sur ses 92 courses à ce jour dans le Championnat du Monde Superbike, il est monté 31 fois sur le podium, dont six fois en tête.

Reste maintenant à Yamaha et à Petronas à poursuivre leurs recherches pour gérer les conséquences du départ annoncé de Viñales et celui sans doute à venir de Valentino Rossi. Garett Gerloff attend un coup de fil…

Toprak Razgatlioglu est très talentueux



Tous les articles sur les Pilotes : Toprak Razgatlioglu

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Petronas Yamaha Sepang Racing Team