pub
Loris Baz

Loris Baz trouve le temps long et on comprend pourquoi : le championnat WSBK est en plein dans une trêve estivale qui l’amènera jusqu’au 9 septembre aux portes de Magny-Cours où ce sera la rentrée des classes. Alors il faut bien s’occuper pour garder le rythme et la forme et quoi de mieux pour ça que de continuer à rouler sur une BMW M1000RR de son équipe Bonovo ? Il est donc allé défier les protagonistes du championnat allemand IDM sur un tracé d’Assen qu’il connait. Et il s’en est plus que bien sorti…

Être parachuté en IDM, même pour un pilote du WSBK, c’est se lancer dans une opération risquée puisque la moto qui y est proposée est assez différente de celle en dotation en mondial. Il faut donc s’adapter en un temps record face aux spécialistes de la catégorie galvanisés par l’idée de battre un pilote titulaire en Superbike. Un défi que Loris Baz a parfaitement relevé en terminant second, et donc sur le podium, à chaque course, ne baissant pavillon que devant son compagnon de marque Reiterberger.

Sur cette expérience, le pilote BMW Bonovo a commenté sur Speedweek : « je savais que ça n’allait pas être facile parce que ces gars-là connaissent très bien leurs motos. J’ai été un peu grincheux tout le week-end parce que nous sommes arrivés ici sans test et nous avions quelques inquiétudes », dit le Français. « Par exemple, la moto surchauffait souvent et nous avons eu du mal avec les réglages, en particulier avec les freins, car c’est complètement différent de la moto du championnat du monde ».

Image

Loris Baz : « je me suis beaucoup amusé, c’est bien de pouvoir courir sans pression« 

« Néanmoins, c’était très amusant » se réjouit le tricolore de 29 ans. « Je connaissais déjà Markus Reiterberger et j’ai couru contre lui auparavant. Dans la première course, j’ai essayé de le rattraper à la fin mais il a fermé toutes les portes donc j’ai voulu attaquer dans la dernière chicane mais ça n’a pas suffi. Je me suis quand même beaucoup amusé et c’est super de voir autant de monde ici et en même temps de pouvoir courir sans pression ».

« La moto était assez standard avec seulement des mises à jour mineures, donc ce n’était pas facile de venir ici. Merci à Bonovo action BMW Racing Team pour cette opportunité, je me suis tellement amusé ! Merci également à Markus pour les combats propres ! » termine Loris Baz qui se concentre à présent sur le test qui l’attend à Barcelone le week-end prochain.

Loris Baz, Markus Reiterberger et Leandro Mercado (de gauche à droite) - deux pilotes actuels et un ancien pilote du Championnat du Monde Superbike

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz