De Paolo Gozzi / Corsedimoto.com

Jonathan Rea réussit un coup sensationnel à Portimão et revient en tête du championnat du monde. Défense tenace par Scott Redding, 2e. Toprak Razgatlioglu perd de l’altitude.

Jonathan Rea voulait revenir en tête en Superbike, mission accomplie. Le champion Kawasaki a pleinement profité de Portimão, les montagnes russes portugaises sur lesquelles il a remporté 12 des 13 dernières courses. Après avoir gagné avec un bon écart dans la Course 1 et la Superpole Race, Jonathan Rea a complété le travail en écrasant ses rivaux même dans le défi final. Scott Redding, seulement septième samedi et cinquième ce matin, a ramené Ducati à la ligne de flottaison avec une deuxième place qui limite les dégâts. Le Britannique avait débarqué en Algarve avec +24 points, mais le Cannibale a fait une énorme percée et est rentré chez lui avec un avantage de 4 points. Ce sera un bras de fer passionnant. Toprak Razgatlioglu, en revanche, a perdu de l’altitude et a chuté alors qu’il essayait de contenir Redding. Remonté sur la Yamaha, il a terminé huitième.

Jonathan Rea a remis les pendules à l’heure
Toprak Razgatlioglu avait tenté une attaque au premier virage, mais Jonathan Rea, parti de la pole, est rentré comme s’il n’y avait pas de lendemain, fermant la porte au talent turc. Les premiers tours ont été passionnants : Kawasaki a donné le rythme, comme lors des deux précédentes courses, mais cette fois, Scott Redding n’a pas lâché prise, avec pour résultat de pousser Toprak Razgatlioglu à sa première erreur de la saison. En trois manches (neuf courses), le coureur turc a encaissé trois zéros, un passif très lourd pour continuer à cultiver l’espoir d’une victoire finale. Même si Ducati a relevé la tête, ici Jonathan Rea court sur sa piste et, dixième après dixième, il a construit sa 93ème victoire mondiale : une centaine est maintenant à portée de main.

Michael Van der Mark assure

Après que Rea se soit échappé, Scott Redding a eu la difficile tâche de couvrir ses arrières. Loris Baz et Alex Lowes l’ont aidé involontairement en finissant dans les graviers. Michael van der Mark, en revanche, est resté sur ses talons et a même réussi à le devancer pendant quelques virages, jusqu’à ce qu’il se retrouve au large suite à une perte d’adhérence. Il restait quelques tours à faire, mais le Néerlandais n’a plus essayé : Redding était hors de portée, même avec le pneu avant cuit…

Michael Rinaldi sixième
Ducati a également ramené Chaz Davies, quatrième, dans les positions qui comptent, tandis que Michael Rinaldi a terminé son excellent weekend portugais à la sixième place, derrière un survivant de Honda, Álvaro Bautista. Avec la Fireblade marquée HRC, Leon Haslam a chuté. Portimão entre dans les archives en enregistrant également la neuvième place de Federico Caricasulo, jusqu’ici le meilleur résultat du rookie Yamaha GRT. Weekend à oublier pour Marco Melandri, jamais dans le match : une triste quatorzième place est tout ce qui reste.

Le calendrier : prochain arrêt en Aragón
Le championnat du monde s’arrête maintenant pour trois semaines : il reprendra les 29 et 30 août sur le Motorland d’Aragon, un circuit espagnol destiné à accueillir une double manche en une semaine. En septembre, le Superbike s’arrêtera également à Montmeló (19-20 septembre). Les 3 et 4 octobre, il y aura un voyage en France sur le circuit de Magny-Cours. Le promoteur Dorna n’a pas encore confirmé le round final qui aurait lieu à Misano les 7 et 8 novembre. Ainsi, au jour actuel, il reste 4 manches jusqu’à la fin, soit 12 courses. Le sprint est lancé…

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Paolo Gozzi