De Paolo Gozzi / Corsedimoto.com

Jonathan Rea domine également la course sprint et prolonge sa série de victoires à Portimão. Encore une fois, le deuxième est Toprak Razgatlioglu. La course 2 commence à 15h00.

Jonathan Rea reprend en main le Superbike. Après avoir dominé la course 1, le champion de Kawasaki a également battu ses rivaux dans la course de Superpole. C’est son onzième triomphe à Portimão en douze courses, et le 92ème succès d’une carrière qui devient de plus en plus brillante. Rien à faire pour Toprak Razgatlioglu, qui, comme la veille, a essayé pendant quelques tours, réalisant rapidement que sur cette piste il est impossible de battre le Cannibale. Nous verrons si la situation change dans la course 2, dont le départ sera donné à 15h.

Le podium a été complété par Loris Baz, avec la Yamaha de Ten Kate. Ducati en difficulté même sur la courte distance : Scott Redding a terminé à la cinquième place. Le Britannique est toujours le leader du Superbike, mais avec un seul point d’avance sur Jonathan Rea, qui s’est déchaîné.

Michael Rinaldi huitième 

Le week-end de Scott Redding ne décolle pas, car il a concédé plus de six secondes au vainqueur en dix tours, rendant également service à Alex Lowes, le pilote Kawasaki. Très mal parti, Michael Rinaldi n’a pas pu réitérer la brillante performance de la course 1 (cinquième) en terminant huitième. Devant l’homme de Rimini de 24 ans, il y a aussi Tom Sykes, avec la BMW très efficace dans les virages mais manquant de moteur, et la Yamaha de Michael van der Mark. Les Honda HRC se cachent: Leon Haslam a terminé neuvième, deux positions derrière un Alvaro Bautista de plus en plus en difficulté. Encore une sortie à oublier pour Marco Melandri, 15e avec un gros écart de 33 secondes!

Chaz Davies au sol
Au quatrième tour, une chute dans le virage en épingle à cheveux entre Chaz Davies et Eugene Laverty : les pilotes Ducati et BMW sont tombés à basse vitesse, sans conséquences. La course de Chaz s’est arrêtée là, donc rien n’a été collecté par le Gallois après le problème électrique qui l’avait ralenti samedi.

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Paolo Gozzi