Le quintuple Champion du Monde Superbike Johnny Rea a une très grande force : celle de toujours marquer un maximum de points quelles que soient les circonstances, même s’il n’est pas en forme ou si sa moto n’est pas la plus rapide en ligne droite.

Remplaçant d’Álvaro Bautista au sein du team officiel Ducati, l’Anglais Scott Redding n’a pas eu de mal à constater qu’en 2019 le pilote Kawasaki était monté 34 fois sur le podium en 37 courses, ce qui est une régularité exceptionnelle, et difficile à battre.

Lors des derniers tests de Jerez, Redding se classait troisième.

Résultats des tests de Jerez :

1.Jonathan Rea, UK (Kawasaki ZX-10RR), 1:40.983

2.Toprak Razgatlioglu, Turquie (Yamaha YZF-R1), 1:41.214

3.Scott Redding, UK (Ducati Panigale V4 R), 1:41.407

4.Alex Lowes, UK (Kawasaki ZX-10RR), 1:41.642

5.Michael van der Mark, Pays-Bas (Yamaha YZF-R1), 1:42.707

6.Leon Haslam, UK (Honda CBR1000RR-R Fireblade SP), 1:42.797

7.Loris Baz, France (Yamaha YZF-R1), 1:43.384

8.Álvaro Bautista, Espagne (Honda CBR1000RR-R Fireblade SP), 1:43.579

9.Michael Ruben Rinaldi, Italie (Ducati Panigale V4 R), 1:43.789

10.Federico Caricasulo, Italie (Yamaha YZF-R1), 1:43.811

A Portimão ensuite, il terminait deuxième, mais sans la présence de Rea, parti tester à Barcelone.

Résultats des tests de Portimão :

1.Toprak Razgatlioglu, Turquie (Yamaha YZF-R1), 1:40.804

2.Scott Redding, UK (Ducati Panigale V4 R), 1:40.883

3.Loris Baz, France (Yamaha YZF-R1), 1:40.994

4.Michael van der Mark, Pays-Bas (Yamaha YZF-R1), 1:41.426

5.Chaz Davies, UK (Ducati Panigale V4 R), 1:41.599

6.Leon Haslam, UK (Honda CBR1000RR-R Fireblade SP), 1:41.655

7.Tom Sykes, UK (BMW S 1000 RR), 1:41.786

8.Eugene Laverty, Irlande (BMW S 1000 RR), 1:41.990

9.Federico Caricasulo, Italie (Yamaha YZF-R1), 1:42.030

10.Garrett Gerloff, USA (Yamaha YZF-R1), 1:42.045

« Sur la piste, Johnny est le plus rapide » estime Redding. « Il connaît tellement bien sa moto. Il conduit la même moto depuis des années, dans la même équipe, avec le même casque et la même combinaison en cuir. Pour lui, tout est question de répétition. C’est ce qu’il fait le mieux – et il le fait très bien. Nous devons trouver une stratégie pour le battre. »

« C’est pourquoi je me suis tellement concentré sur moi-même pendant les tests d’hiver. Bien sûr, je garde aussi un œil sur les autres. Mais mon principal objectif est de trouver cette stratégie. Nous avons quelques idées. »

« Physiquement et mentalement, je suis assez fort pour battre Johnny. Maintenant, il s’agit de petites choses sur la moto. Si nous parvenons à les mettre en place, alors nous serons dans une bonne position pour nous battre avec lui. »

« Vu sous cet angle, il va essayer de réaliser le même numéro que par le passé. Il veut créer un écart au début de la course et le gérer par la suite. Pour lui, cette tactique fonctionne parce qu’ils ont beaucoup d’adhérence avec des pneus neufs. Ils utilisent cela à leur avantage. »

« Je connais leurs avantages – nous devons rattraper notre retard sur ces points. Si nous pouvons faire cela au début de la course, nous pouvons nous battre avec eux pour le reste de l’épreuve. »

Scott Redding a maintenant terminé ses premiers essais en Europe avec la Ducati Panigale V4R, et deux autres journées suivront à Phillip Island avant le début de la saison en Australie, fin février. Phillip Island, le Qatar, Jerez et Assen sont quatre circuits du calendrier du début de la saison que Redding connaît bien puisqu’il y a couru autrefois en Grand Prix.

« J’aime le calendrier, j’attends aussi avec impatience les circuits qui sont nouveaux pour moi », a constaté l’Anglais. « C’est bien que j’aie le prochain test à Phillip Island sur la même piste que celle où aura lieu la première course. Phillip Island, le Qatar et Assen sont parmi mes circuits préférés. C’est bien que je n’aie pas à me soucier des pistes au début, elles me conviennent toutes très bien. Là, je veux suivre “un bon courant de la rivière” pour la suite de la saison. »

 

 

Photos © Ducati

Source : Speedweek.com