Les deux leaders du championnat se sont encore livré un duel de titans en Catalogne, sans pour autant que cela débouche sur un changement notable au général. S’il n’a pas réussi à s’imposer à Montmeló, Toprak Razgatlıoğlu demeure ainsi en tête pour un petit point face à Jonathan Rea.

La saison 2021 a décidément tout d’un thriller. S’ils n’ont en effet pas nécessairement campé les premiers rôles – excepté lors de la Course Superpole, remportée par Jonathan Rea – durant le weekend, se faisant voler la vedette par Tom Sykes en qualifications puis par les pilotes de l’équipe Ducati en courses, Toprak Razgatlıoğlu et Rea ont continué de jouer les duellistes au championnat.

Car si le pilote turc, arrivé en Catalogne avec sept points d’avance, a été contraint à l’abandon en raison d’une panne mécanique lors de la première épreuve, celui-ci a très bien limité les dégâts. Il faut dire que Rea n’a pu faire mieux que quatrième au terme de la Course 1, et que sa victoire, obtenue lors de la Course Superpole, ne lui a pas permis de rattraper grand-chose au classement général.

 

 

Avec un point seulement séparant encore les deux hommes, tout reste donc à faire et les quatre prochaines manches promettent d’être haletantes. Derrière eux, Scott Redding opère un léger rapprochement, passant de 72 points de retard sur Razgatlıoğlu à 60. Insuffisant si le pensionnaire de chez Ducati vise encore le titre cette saison, mais une bonne garantie offerte à BMW, son futur employeur l’an prochain, par son état d’esprit toujours conquérant.

L’Anglais est rejoint dans le tableau par son coéquipier Michael Ruben Rinaldi, qui bondit à la quatrième place. L’Italien, qui a traversé une passe difficile lors des dernières manches, a repris des couleurs ce weekend, d’abord en finissant sur le podium de la Course 1 (sur la troisième marche), puis en renouant avec la victoire lors de la Course 2, une première depuis le weekend organisé à Misano en juin.

Rinaldi passe ainsi devant Andrea Locatelli (dont le contrat a été prolongé jusqu’à fin 2023 avec Yamaha) et Alex Lowes (qui a été victime d’une contusion au poignet à l’issue de la Course 2), alors que derrière eux Michael van der Mark prend l’ascendant sur Tom Sykes chez BMW, profitant des misères du Britannique ce weekend pour pointer à la septième place.

Fin de série pour Rea

Ce dernier a fait de nouveau honneur samedi à son surnom de “Monsieur Superpole”, signant le meilleur temps à l’issue des qualifications pour la 51e fois de sa carrière, la première depuis la manche courue à Philipp Island l’an dernier.

L’Anglais a du même coup mis un coup d’arrêt à la série de huit Superpole de suite de Rea (le pilote Kawasaki était invaincu dans l’exercice cette année jusqu’à ce weekend), mais n’a pas su concrétiser en course. Le Champion du monde 2013 a même été victime d’un grave accident lors de la Course 2. Transporté à l’hôpital de Barcelone, celui-ci souffre d’une commotion cérébrale mais les nouvelles semblent néanmoins rassurantes, le numéro 66 étant conscient.

Garrett Gerloff et Álvaro Bautista conservent quant à eux leurs positions, respectivement les neuvième et dixième places. Le dernier cité a par ailleurs fait son retour dans le top 3 lors de la Course 1, en grimpant sur la troisième marche du podium, une première depuis la manche en Aragon l’an dernier.

 

Premier triplé pour Ducati depuis 2012

Au classement des constructeurs, Yamaha préserve la tête mais voit son avance réduite à seulement six points sur Ducati, qui a repris la place de dauphin à Kawasaki ce weekend au gré de ses deux victoires et notamment d’un triplé lors de la Course 1 (le premier pour le constructeur de Borgo Panigale depuis 2012), lorsque Redding a signé son sixième succès de la saison, devant Axel Bassani (pour qui il s’agissait du premier podium dans la catégorie) et son coéquipier Rinaldi.

Bassani grimpe ainsi à la 11e place au général, devant Chaz Davies, troisième pilote à être sorti blessé de cette manche catalane avec Sykes et Lowes. Le Gallois a en effet été percuté lors de la Course 1, souffrant dans un premier temps d’une contusion aux lombaires avant que deux côtes cassées ne lui soient également diagnostiquées.

 

Odendaal ne saisit pas l’occasion en Supersport

En Supersport, point de changement en tête du classement. Dominique Aegerter absent en raison de son engagement sur la finale de la troisième édition du championnat de motos électriques à Misano (le Suisse visait là aussi le titre, mais s’est finalement incliné sur tapis vert à l’issue d’une course à suspense face à Jordi Torres), Steven Odendaal avait là une belle occasion de refaire une partie de son retard sur l’Helvète.

Las pour le Sud-Africain, celui-ci n’a pas saisi la balle au bond, ne grappillant que 17 points sur son adversaire. 45 unités séparent donc encore les deux hommes, alors que Aegerter fera son retour lors de la prochaine manche, en fin de semaine à Jerez. Randy Krummenacher a profité de l’aubaine pour retrouver le chemin de la victoire lors de la Course 1, avant que Manuel González ne l’imite lors de la seconde épreuve de la catégorie dimanche.

Dans les deux cas, ces succès ont été obtenus au détriment de Raffaele de Rosa, qui a terminé à chaque fois sur le podium après avoir durement ferraillé pour tenter de décrocher une première victoire dans la catégorie qui se refuse toujours à lui.

 

Huertas possiblement titré dès Jerez en Supersport 300

En Supersport 300 enfin, Adrian Huertas se rapproche encore un peu plus du titre cette saison. L’Espagnol n’a pas sorti le grand jeu à domicile, loin de là, celui-ci n’étant pas monté sur le moindre podium, mais il a assuré l’essentiel face à l’infortune de son principal rival au championnat, le Britannique Tom Booth-Amos.

En effet, là où son adversaire était victime d’un gros accident lors de la Course 1 qui devait le mener à déclarer forfait sur la Course 2, Huertas a tranquillement engrangé, en terminant septième puis quatrième des deux épreuves disputées.

La prochaine manche aura donc lieu dès cette fin de semaine, de nouveau en Espagne, en Andalousie sur le circuit de Jerez. A noter que seul Huertas en Supersport 300 se trouvera d’ores et déjà en position de coiffer la couronne dans sa catégorie sur ce rendez-vous.

 

Classement Superbike – Championnat des pilotes :

Classement Superbike – Championnat des constructeurs :

Classement Superbike – Championnat des équipes :

Classement Supersport – Championnat des pilotes :

Classement Supersport 300 – Championnat des pilotes :

Crédit classements : WorldSBK.com