Jorge Lorenzo était présent à Misano dans le cadre du dernier Grand Prix de Saint Marin qui marquait la quatorzième manche du championnat MotoGP. Et bien que jeune retraité du paddock, il jure qu’il est encore bel et bien présent, mais par procuration. Il domine même la catégorie puisque Fabio Quartararo pilote la Yamaha comme il le faisait tandis que Pecco Bagnaia dompte la Ducati avec la même méthode qu’il appliquait durant son passage sur la Desmosedici. Et comme Joan Mir est troisième du championnat en tant que Majorquin comme lui, on pourrait presque dire que Jorge Lorenzo est absolument incontournable…

Jorge Lorenzo n’en ferait-il pas un peu trop en se définissant comme la référence de tout de ce qui gagne en ce moment en MotoGP ? A Misano, il a ainsi déclaré : « il y a deux ou trois pilotes qui ont mon style : l’un est Quartararo, l’autre est Bagnaia. Tous les deux sont sur la moto que j’ai eu ces dernières années. En tant que style de pilotage, nous sommes similaires, car je me retrouve dans les mouvements de Quartararo. Pecco méritait de gagner à Aragon. Dans ce championnat du monde j’aime aussi beaucoup Jorge Martin ». Et comme celui est en devenir, on n’a pas fini d’entendre parler de l’héritage de Jorge Lorenzo

Lorenzo in deep_EP 3_2021

Mais Jorge Lorenzo n’a pas tort

Cela étant dit, ce n’est pas faux… Jorge Martin a reconnu demander des conseils à Por Fuera. Et chez Ducati, c’est Davide Tardozzi qui suggère la référence… « Bagnaia roule sur la Ducati comme Lorenzo en 2018 : en superposant les photos, seul le casque change » dit l’Italien qui, cependant, précise sur Sky : « Bagnaia a son ADN et je ne veux pas qu’il ressemble quelqu’un. Pecco est Pecco, ce qu’il fera sera son chemin. Nous avons superposé des photos dans certaines zones du tour et examiné le Jorge Lorenzo 2018. A part le casque ou la combinaison, il n’y avait pas de différences. Style de pilotage, et les positions sur la moto sont similaires ».

Le team manager termine : « je pense que Pecco est unique, il aura une belle carrière. Il fait preuve d’intelligence, de vitesse et de croissance. Il a mûri par l’autocritique, il l’a fait cet hiver et le démontre avec les faits sur la piste ».  En attendant, Jorge Lorenzo n’a pas fait que de parler de la relève. Il a aussi saluer les vétérans proches de la quille …

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DAZN España (@dazn_es)



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team