De Paolo Gozzi / Corsedimoto.com

Scott Redding se retire en raison d’une défaillance technique de Ducati, le sixième titre mondial de Jonathan Rea arrive avec plusieurs manches d’avance : Le Cannibale est dans le mythe.

Jonathan Rea avait la certitude arithmétique de remporter le sixième titre mondial consécutif au sixième tour de la course 1 du Superbike à Estoril. A ce moment, la Ducati de Scott Redding a été réduite au silence (moteur ?), confirmant le retour définitif à un titre que le pilote Kawasaki tenait depuis deux tours. A ce moment-là, tout résultat était bon pour Jonathan Rea, qui est parti de la quinzième place en raison du désastreux crash lors de la Superpole. Avec deux semaines de retard, les techniciens de Kawasaki ont pu porter le t-shirt de célébration qui était déjà prêt à Magny-Cours, mais où ils avaient dû retourner dans leur box car il manquait trois points fatidiques.

Toprak imprenable
Jonathan Rea n’a pas réussi à baptiser ce nouveau triomphe avec une centième victoire, et, au final, il a également manqué le podium. Même s’il avait commencé plus en avant, à Estoril, il aurait difficilement pu battre un Toprak Razgatlioglu sauvage, qui a fait une réelle différence cette fois-ci avec la Yamaha. Après Phillip Island, à l’aube du championnat du monde, le Turc était un peu perdu. Mais quand tout va bien, comment fonctionne Toprak ! Pour lui, c’était la quatrième victoire en championnat du monde. Ducati attendait Scott Redding, mais c’est Chaz Davies qui a tenu le drapeau haut. Le Gallois a été mis à la porte pour faire de la place à Michael Rinaldi, mais il n’a pas perdu sa détermination : Bravo ! Le podium a été complété par un Garrett Gerloff dans une ascension verticale sur la Yamaha GRT.

Le palmarès de Jonathan Rea
C’est le sixième titre mondial remporté par Jonathan Rea. Depuis qu’il est rentré chez Kawasaki en 2015, le Nord-Irlandais de 33 ans n’a plus perdu. Il y a eu 302 courses, avec 99 victoires, 185 podiums et 27 Superpole. Aucun pilote de l’histoire du Superbike ne peut se vanter de tels chiffres. Jonathan Rea domine la scène avec la Kawasaki Ninja, qui est l’une des plus anciennes Superbikes de la grille, bien qu’admirablement développée et gérée. Dans un mois, le Cannibale sera à bord d’une toute nouvelle Kawasaki. Au Japon, ils l’ont conçu pour répondre à l’offensive technique lancée par Ducati et Honda, qui se sont inspirés du MotoGP. Il sera très difficile de battre cette combinaison record. L’année 2021 est déjà là.

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Crédit classement : WorldSBK.com

Paolo Gozzi