De / Corsedimoto.com

Le Français a-t-il toujours la Yamaha 2019 ou est-il parti en 2020 comme le suggère son carénage ? Voici la réponse.

25 février 2020-5 h 52

Loris Baz va très vite lors des essais en Australie, et, avec sa Yamaha, il menace de devenir l’un des protagonistes absolus du Superbike. Mais, depuis la piste, lors des tests de Phillip Island, il y avait un doute : sa YZF-R1 est-elle toujours dans la version 2019 ou Ten Kate, sans le déclarer aux quatre vents, l’aurait upgradée en 2020, en reprenant le package des officiels Michael van der Mark et Toprak Razgatlioglu ? La question est légitime, car la 2020 diffère de l’ancienne, principalement au niveau du carénage avant, qui a une seule prise d’air, beaucoup plus grande que la version précédente. Et Loris Baz, en Australie, roule avec la grosse prise d’air…

NE VOUS FIEZ PAS AUX APPARENCES

Andrea Dosoli, responsable des opérations de course chez Yamaha Europe, clarifie les choses. « En fait, Loris Baz utilise certaines parties du carénage du nouveau modèle », explique-t-il. « Non seulement le haut du carénage, mais aussi le réservoir et la selle. Mais le moteur est un 2019, comme le reste de la moto. Même la boîte à air est l’ancienne, même si la prise d’air frontale est celle de dimensions beaucoup plus généreuses montées sur les 2020. »

QUESTION… D’ARGENT

Les techniciens de Kate ne sont pas devenus fous, c’est juste une question de budget. L’équipe hollandaise, mal séparée de Honda fin 2018 après plus de vingt ans de collaboration, est revenue en compétition au milieu de la saison dernière. Mais elle n’a toujours pas de sponsor de poids, donc le volet “contrôle des coûts” est primordial. Loris Baz, pour le moment, doit se contenter d’une Yamaha “2019 et demie”, comme l’a expliqué Dosoli. Dans les plans, il y a le passage (c’est-à-dire: l’achat…) à la nouvelle moto, alors que le championnat du monde a commencé. Il est clair que les résultats de Loris Baz vont influencer, également parce que l’espoir caché de Ten Kate est que Yamaha Europe donnera un coup de pouce cohérent à la réalisation de l’opération. La Yamaha 2020 a un moteur plus puissant, une aérodynamique plus efficace et d’autres petits détails qui font une grande différence. Loris Baz n’attend qu’une injection de chevaux supplémentaires.

Photo: Matteo De Col

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Paolo Gozzi


Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz