Lucas Mahias sera donc forfait jusqu’à la fin de cette saison de WSBK. Une nouvelle qui était, avec le retour de Loris Baz, le fait majeur du camp français dans ce meeting de Jerez, qui marquait ce week-end une autre étape de cette passionnante campagne que connait de Superbike. Le rookie tricolore, qui roule sous la bannière Kawasaki dans le box de Puccetti Racing sortait d’une dernière échéance douloureuse, où il avait été le protagoniste de deux accrochages qui avaient contraint ses compagnons d’infortune Sykes et Davies à manquer le voyage en Espagne. Ceci, ajouté aux nombreuses chutes regrettées par le Français, a poussé à cette décision d’arrêter les frais au sens propre comme au figuré pour l’équipe. Qui jure qu’elle lui renouvellera sa confiance pour 2022…

Dans le cas du retrait de Lucas Mahias pour cette saison pourtant encore inachevée, il y a d’abord ce communiqué laconique : « Lucas Mahias souffre toujours d’une fracture du scaphoïde de la main gauche après avoir chuté dans la course 1 à Assen le 24 juillet. Bien qu’il ait été opéré quelques jours après la chute, l’état de son poignet gauche s’aggrave et Kawasaki Puccetti Racing, en accord avec Kawasaki, le personnel médical de Dorna et le pilote lui-même, a décidé d’arrêter Lucas pour lui permettre de se remettre complètement de sa blessure et de subir une nouvelle opération, qui l’aidera à résoudre définitivement la fracture. Mahias ne participera pas aux trois prochaines manches du WorldSBK et le nom de son remplaçant sera annoncé dans les prochains jours ».

En effet, Lucas Mahias est tombé lors de la première course à Assen le 24 juillet et s’est fracturé l’os naviculaire de la main gauche. Le pilote de 32 ans a été immédiatement opéré en France, mais l’os n’a pas guéri correctement depuis lors. Parce que le combattant de Mahias ne s’arrêterait jamais volontairement et préférerait aller régulièrement à la limite de la douleur, son équipe Puccetti Kawasaki a pris la décision pour lui afin de le préserver. Les médecins examineront au cours des quatre prochaines semaines si l’os scaphoïde est immobilisé peut se guérir ainsi ou si une deuxième opération est nécessaire.

L’équipe Puccetti est sur le point de renouveler son contrat avec le Champion du Monde Supersport 2017, et Mahias devrait être à nouveau en pleine forme d’ici les tests hivernaux en Espagne en janvier 2022. Il n’a pas encore été décidé qui le remplacera dans les courses restantes au Portugal, en Argentine et en Indonésie.

Ne convient pas : Lucas Mahias

Pucetti Kawasaki : “Mahias chute au moins deux fois par week-end, c’est un désastre absolu pour nous” 

Une fidélité qui mérite d’être soulignée au vu des déclarations du patron de l’équipe, Manuel Puccetti, qui a déclaré sur Speedweek : « il chute au moins deux fois par week-end, c’est un désastre absolu pour nous. C’est une ponction sur notre budget, c’est vraiment une catastrophe. C’est pourquoi je lui ai demandé le week-end dernier à Barcelone de changer d’approche. C’est un débutant dans cette catégorie et il n’a pas besoin de rêver qu’il peut piloter au même niveau que Johnny Rea. Il devrait arrêter de lui courir après à chaque séance, cela le met également sous pression. Il a lui-même assez de problèmes et doit s’assurer qu’il reste dans la lutte pour le titre. Lucas doit se fixer des objectifs réalistes et les atteindre étape par étape. Il ne peut pas continuer à pousser et à tomber au-dessus de la limite. C’est un désastre complet pour notre équipe, les mécaniciens et le budget ».

Mahias est actuellement à la 14e place du classement général, à Donington Park, il a obtenu ses seuls résultats à un chiffre en neuvième et septième place. « Le contrat n’a pas encore été signé, mais nous le prolongerons bientôt », a déclaré Puccetti. « En ce qui concerne Assen, où il s’est blessé au scaphoïde de la main gauche, on a vu beaucoup de son talent. C’est rapide. A Donington, il était très bon, il s’est qualifié pour la deuxième ligne sur la grille. Il peut être un très bon pilote mais doit changer d’approche. Nous allons essayer de l’aider » termine l’Italien.

Lucas Mahias



Tous les articles sur les Pilotes : Lucas Mahias