C’est une très bonne opportunité pour Loris que de courir pour l’équipe Ten Kate, qui dispose dans ses rangs d’un excellent préparateur moteur, en l’occurrence Gerrit ten Kate, le cousin du patron du team, Ronald ten Kate.

Gerrit s’est fait une très bonne réputation en tant que préparateur en fournissant les groupes propulseurs des Honda 600 CBR qui ont équipé les Champions du Monde Fabien Foret, Chris Vermeulen, Karl Muggeridge, Sébastien Charpentier, Kenan Sofuoglu, Andrew Pitt et Michael van der Mark. Seul Ten Kate a réussi à décrocher le titre mondial dans cette catégorie avec Honda.

Cette année, Loris Baz et son équipe néerlandaise ont reçu un moteur préparé par Yamaha, identique à celui de Marco Melandri et Sandro Cortese de l’équipe satellite Giansanti. C’est à Magny-Cours que l’équipe Ten Kate a utilisé pour la première fois un moteur modifié par ses soins, amenant 5 chevaux de plus que la version précédente.

« Le règlement du Championnat du Monde Superbike stipule qu’un constructeur doit homologuer les pièces des machines d’usine et les mettre à la disposition des équipes clients » a expliqué Kervin Bos, le team manager. « Nous avons le luxe de pouvoir tout changer sur nos motos. Par exemple, si l’équipe d’usine veut un nouveau bras oscillant, elle doit le faire homologuer. Nous n’avons plus alors qu’à le construire. »

Après un impact positif à Magny-Cours, sur les longues lignes droites de San Juan et Doha les cinq chevaux supplémentaires aideront certainement Loris Baz encore plus lors des deux dernières épreuves de 2019.

« Ce n’est qu’une petite évolution, mais nous sommes satisfaits de cette étape » a déclaré Bos. « Ce n’est pas que le moteur n’avait pas assez de puissance, mais nous sommes une entreprise de tuning. Et notre objectif est d’avoir la meilleure Yamaha. »

« Si nous suivons le chemin parcouru par Yamaha en matière de développement, il nous est difficile de les battre. Alors on essaie autre chose. Nous ne gardons pas non plus nos idées secrètes, nous les partageons avec Yamaha. Nous sommes ouverts à Yamaha. »

« Nous essayons d’être vraiment créatifs avec des ressources très limitées et l’avenir s’annonce bien. C’est la même chose qu’avant : dans notre atelier, les garçons sont sur le banc d’essai jusqu’à 22h ou 23h. Je ne les ai pas vus aussi heureux depuis des années ! »

Pour le moment, l’équipe de Nieuwleusen a un accès limité aux cartographies pour l’électronique, l’allumage et l’injection. La saison prochaine, ils auront un accès total et pourront préparer les moteurs encore plus à leur goût. Loris Baz devrait disposer d’une très bonne moto, encore plus performante que celle qu’il utilise actuellement et qui est déjà de très bon niveau. »

Photos © Yamaha Racing

Source partielle : Speedweek.com

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz

Tous les articles sur les Teams :