Le pilote Yamaha a tout donné pour s’imposer à Magny-Cours, mais a dû s’incliner pour quand même terminer sur le podium. De nouveaux bons résultats qui lui permettent de se rapprocher plus que jamais de la troisième place du championnat.

Si Toprak Razgatlioglu a été l’homme fort du week-end face au nouveau quintuple Champion du monde, Jonathan Rea, Magny-Cours a vu un troisième homme tenir la dragée haute aux deux premiers avec Michael van der Mark. Encore blessé il y a peu, le Néerlandais a affiché une grande forme tout au long de l’étape française, et a donné du fil à retordre à ses adversaires.

Un peu trop optimiste en Course 1, le samedi, il est parti à la faute mais a appris de son erreur le dimanche pour décrocher deux podiums et passer tout près de la victoire, notamment en Course 2, où lui et Rea n’ont cessé de se dépasser pour la victoire. Mais difficile de lutter, lorsque son adversaire a un extra de motivation. « J’ai essayé de rester avec lui, mais je savais qu’il voulait gagner pour pouvoir faire la fête (rires) » a-t-il raconté à GPOne. « Je savais qu’avec la victoire il gagnerait le titre vu que Bautista avait abandonné, j’avais regardé un peu sur internet avant. J’ai vu sur les écrans qu’ils lui préparaient “Bautista out” et j’ai compris qu’il allait vouloir gagner. »

Très fairplay, le pilote Yamaha sait reconnaître le talent de ses adversaires, et en l’occurrence celui du représentant Kawasaki : « Il a démontré une fois encore pourquoi il mérite d’être champion. Il a vraiment fait de l’excellent travail. Lorsqu’Álvaro [Bautista] gagnait toutes les courses il n’a pas paniqué et a toujours terminé deuxième, et lorsque son rival a commencé à avoir des problèmes, il était là pour en profiter. Je n’ai jamais pensé qu’il pourrait gagner le titre, jusqu’à ce qu’il le fasse. J’ai essayé de lui mettre la pression aujourd’hui, mais il a été parfait. »

Quatrième du Championnat actuellement, van der Mark a lui aussi réalisé une belle saison, avec notamment huit podiums dont une victoire, et peut encore espérer terminer sur la troisième marche du classement final. Il aura fort à faire face à son coéquipier Alex Lowes ainsi que Razgatlioglu (les trois hommes se tiennent en 19 points), mais il lui reste encore deux manches pour y parvenir.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :