Lorsque Dani Pedrosa a signé pour un poste de pilote d’essai chez KTM, beaucoup se sont dit qu’il aurait du boulot. Pour tout avouer, ce n’était pas la mission rêvée pour un retraité désireux de prendre un peu de recul. Sur ce doute est arrivée une fracture de fatigue d’une clavicule qu’il a fallu opérer avec moult précautions. La convalescence qui a suivi a été longue. Autant de temps de perdu pour KTM ! Mais le triple champion du monde s’est remis, il a pris sa fonction à cœur et aujourd’hui tout le monde se félicite de l’avoir à Mattighofen. Il serait même d’un tel niveau d’exigence qu’il mènerait la vie dure aux Autrichiens. Dixit Pol Espargaró !

Pol Espargaró fait ce qu’il peut pour faire face ce week-end au Grand Prix de Thaïlande avec un poignet gauche fracturé opéré il y a seulement deux semaines à peine. Mais chez KTM, on sait ce que souffrir veut dire. Avant lui, Dani Pedrosa, à peine recruté, a eu sa part. Depuis qu’il est à nouveau valide, le discours officiel est qu’il est la pierre angulaire de l’évolution 2020 d’une RC16 qui bénéficie déjà de ses premières indications.

Un effet que l’on peut considérer comme rapide. Mais il semblerait que la méthode de travail de Dani Pedrosa y soit pour beaucoup… Pol Espargaró explique ainsi : « lorsque quelque chose ne lui va pas, il ne lâche pas l’affaire jusqu’à qu’il ait obtenu satisfaction. Il veut savoir qui dans l’équipe peut lui répondre. Il est tout le temps sur la brèche. Parfois, il est excédé car il veut que tout soit parfait, et quand ce n’est pas le cas, il insiste. Quand quelqu’un ne peut pas lui répondre, on dirait qu’il va lui bondir dessus. Il aime que tout soit fait à la perfection. »

Pas commode le Dani ! Mais plus discret qu’un Johann Zarco… Sur son travail, Pol Espargaró avoue sur Todocircuito avoir eu des doutes au début : « lorsqu’il a quitté Honda, il était usé par le monde du MotoGP. Pour moi, j’avais du mal à croire qu’il donnerait 100% sur une autre moto, qui plus est encore pire que la Honda. Mais il s’est totalement impliqué dans un défi qu’il prend très à cœur. Il a mobilisé tout le monde dans l’équipe, plus que ce je ne l’aurais pensé. »

Il y a trois jours, Dani Pedrosa a tourné sur le tracé d’Aragon avec la RC16. Il a refusé la proposition de KTM de remplacer Johann Zarco. La même firme a ensuite pris conscience qu’il serait bien plus utile en faisant des tests et qu’il serait bon, à ce titre, de le ménager.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP