Après avoir été éjecté du team Sky VR46 en Autriche, Romano Fenati est resté à pieds pour le reste de la saison.

Toutefois, quelques soient les raisons de cette éviction, personne n’a douté du niveau de performance du pilote italien et, après une tentative avortée de la part d’Aki Ajo lui-même, c’est finalement dans le team CBC Corse de Mirko Cecchini (appelé Ongetta-Rivacold en 2016 mais renommé en 2017 suite à la perte de son sponsor) qu’a abouti le fougueux Italien.

Et il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour comprendre que le pilote d’Emilie-Romagne n’avait rien perdu de son allant puisque, dès les premiers tests à Jerez, l’autre célèbre #5 a fait parler la poudre en s’y disputant le meilleur chrono avec Fabio Di Giannantonio.

Pour autant, et même si Nicolo Bulega le place dans ses favoris pour le titre mondial 2017, le coéquipier de Jules Danilo ne fanfaronne pas, comme le souligne Motosprint: “Ce furent des mois difficiles, sans moto et sans le goût de l’adrénaline des circuits. J’ai surmonté cette abstinence grâce à ma famille, mes amis les plus proches, mais aussi grâce aux nombreux supporters qui m’ont continuellement soutenu avec des messages. Lors du test, je me suis immédiatement senti à l’ aise, à la fois avec l’équipe et la moto. Dans le box et avec l’équipe, on respire une atmosphère très positive, familiale, et dès la première réunion avec Mirko, il y a eu une bonne compréhension.
La différence entre les deux motos? Elle est considérable; elles sont complètement différentes et nécessitent donc de changer également de style de pilotage.
Mes objectifs? Ils sont exclusivement concentrés sur le travail à faire pour essayer de me perfectionner.”

Les propos semblent bien sages et raisonnables, très éloignés de l’esprit de revanche que lui attribue Nicolo Bulega.
Les actions le seront-elles toujours autant en piste ?
Pas sûr… et tant mieux !

Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Ongetta-Rivacold