Non, ce n’est pas un poisson d’avril.
Et, oui, le titre est accrocheur.
Mais c’est pour la bonne cause…

Ce matin, Johann Zarco a dirigé la première séance d’essais libres en réalisant un chrono de 1’45.037.
Quelques minutes auparavant, ce chrono l’aurait tout simplement placé 13ème sur la feuille de résultats des MotoGP, précisément entre Jorge Lorenzo et Loris Baz.

Alors oui, la piste était sale et tous les pilotes ont été prudents mais, parfois, on peut se demander si des prototypes d’usine à plusieurs millions d’euros, avec leur moteur de très haute technologie, leurs 275 chevaux, leurs freins en carbone et leur électronique sophistiquée ne sont pas un peu démesurés par rapport à ce qu’ils apportent réellement pour le simple spectateur…

Comme essayer de répondre demande à coup sûr du temps et des arguments solides, dans les deux sens, nous tenterons de le faire ultérieurement. Cela ne vous empêche cependant pas de donner votre avis et, en attendant, nous continuons simplement à simplement les informations en provenance d’Argentine…

Johann Zarco: “je suis heureux de cette première journée en Argentine. C’est vraiment bien de finir en tête des pilotes aujourd’hui; c’est important pour la confiance et pour être sûr que nos réglages vont dans la bonne direction. Après l’erreur du Qatar, je suis de retour sur ce circuit que j’aime tant, et je suis vraiment appliqué pour bien faire. La journée s’est très bien déroulée, bien qu’il ait fait très chaud comparé à l’année passée et que cela nous ait empêché d’y être aussi rapides. Nous devons rester calmes, améliorer nos chronos demain, et nous sentir encore plus à l’aise en pilotant afin d’être aussi prêts que possible pour la course.”