Lors de cette conférence de presse post-course du Grand Prix d’Italie qui réunissait également Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, Maverick Vinales a répondu avec plaisir aux questions des journalistes, tout à la joie de cette seconde place qui augmente son avance au championnat du monde.

Au fil de ses réponses, on découvre un Maverick Vinales qui a été assez marqué par sa chute de vendredi, mais qui pense avant tout au championnat et ne fait pas de gagner sa priorité. Sauf que Barcelone se profile à l’horizon…

Comme à notre habitude, afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons une traduction “brute” de l’intégralité des propos de Maverick Vinales, sans aucune mise en forme.


Vous arrivez deuxième et augmentez votre avance au championnat. Mais on a eu l’impression que vous auriez voulu gagner la course…

« Je suis très content d’être deuxième car aujourd’hui c’était une journée difficile. Après la chute de vendredi après-midi, j’ai été assez chanceux de m’en sortir sans rien de sérieux donc hier aussi, j’étais content. Aujourd’hui, j’ai essayé au début. J’ai fait beaucoup de tours en 1’47 pour attaquer au maximum que je pouvais, mais Dovi était vraiment fort aujourd’hui. Il a donné son meilleur. J’étais content de ma moto. Vous savez, je suis un pilote qui prépare toujours les six ou sept derniers tours pour attaquer de nouveau. Mais aujourd’hui, j’ai beaucoup pensé au championnat et j’ai pensé que 20 points étaient plus importants que 25. »

Et maintenant, Barcelona : une course très importante…

« Oui. Vous savez, c’est toujours un circuit spécial et très bien pour moi, pour mon pilotage, et j’espère aussi, pour la moto. Nous sommes dans une bonne période. Nous faisons de bonnes choses et nous avons de nombreux réglages, au cas où l’un ne fonctionnerait pas. Et nous serons très motivés. Comme je l’ai dit au Mans et ici, nous sommes pour le moment à un très bon niveau et nous devons juste continuer comme ça et marquer le maximum de points chaque week-end. »

Avez-vous une explication aux faits que la hiérarchie change énormément suivant les circuits ?

« Je pense c’est toujours difficile parce qu’au Mans, la piste avait une très bonne adhérence, donc les Yamaha fonctionnaient très bien. Ici, nous avons eu un peu plus de problèmes avec l’adhérence mais nous avons beaucoup modifié les motos, et au final, nous avons pu garder une très bonne adhérence. Cela dépend aussi des teams et du feeling. À Jerez, il était presque impossible d’aller vite mais ici je me sentais vraiment bien. Ce sont deux pistes différentes, avec des pneus différents, mais où je me sens bien sur la moto. Nous devons juste espérer rester sur le podium, ce sera très important pour le reste de la saison, donc nous devons être malins et également malins à propos du choix des pneus. »

Vous attendiez-vous à avoir autant d’avance au premier tiers du championnat, et commencez-vous à penser que ce sera votre année ?

« C’est difficile de penser ça. Faire des pole position, gagner des courses et être sur le podium est toujours difficile à croire, mais quand vous avez un objectif, vous devez avoir confiance en vous-même, en l’équipe, en la moto, et tout donner à 100 %. Vendredi, nous avons un peu souffert à cause de la chute, parce que nous voulons toujours donner notre meilleur, même quand nous ne sommes pas dans les meilleures conditions. Nous voulons être en haut du classement, mais parfois, il est préférable de ne pas donner 100 % tout le temps pour éviter la chute. Je ne chute pas très souvent mais quand je le fais, c’est une grosse chute, donc j’essaierai aussi d’être intelligent à ce sujet. J’essaierai de ne plus commettre des erreurs comme j’en ai fait vendredi car j’ai été assez chanceux de m’en sortir. Quand je suis arrivé au box, dans notre bureau, le bras était vraiment moche (rires). Alex, qui est ici, ne voulait pas me laisser repartir en piste car on aurait dit que mon os voulait sortir du bras. Finalement, ce n’était que les muscles. Je suis donc plutôt content (rires). »

Pour le championnat, voyez-vous un adversaire plus dangereux que les autres, ou les considérez-vous tous de la même façon ?

« Maintenant, nous devons surveiller Andrea car il est second au championnat. Ce que j’ai dit, c’est que nous devons nous concentrer sur nous-mêmes. Nous savons que nous sommes assez forts tout le temps. Et nous devons progresser. Nous devons progresser à chaque course et je dois aussi améliorer mon style de pilotage et mon niveau. Donc selon moi, nous avons actuellement beaucoup beaucoup d’adversaires. Nous avons Valentino, Dovi, Marc, Dani. Ils sont toujours là, donc nous devons continuer comme ça, être vraiment intelligents, et quand nous avons une chance de gagner, il faut la prendre. C’est très important. »

La semaine prochaine, à domicile, est-ce que ce sera le Grand Prix avec le plus de pression ?

« J’aime toujours me rendre à Montmelo. C’est un circuit que j’aime vraiment. J’ai eu pas mal de succès là-bas. J’ai gagné une fois et j’ai fait beaucoup de podiums et, en particulier, je me sens très à l’aise avec tous les fans. Ce soutien est quelque chose que j’apprécie et cela me donne une motivation supplémentaire. Pour moi, ce n’est pas une pression supplémentaire mais c’est plus une motivation supplémentaire, et vous savez, plus de désir de gagner. »

Crédit photo: MotoGP.com

Résultats du Grand Prix :

1- Andrea Dovizioso – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP
2- Maverick Vinales – Movistar Yamaha MotoGP – Yamaha YZR M1 – + 1.281
3- Danilo Petrucci – OCTO Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP – + 2.334
4- Valentino Rossi – Movistar Yamaha MotoGP – Yamaha YZR M1 – + 3.685
5- Alvaro Bautista – Pull&Bear Aspar Team – Ducati Desmosedici GP – + 5.802
6- Marc Marquez – Repsol Honda Team – Honda RC213V – + 5.885
7- Johann Zarco – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 13.205
8- Jorge Lorenzo – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP – + 14.393
9- Michele Pirro – Ducati Team – Ducati Desmosedici GP – + 14.880
10- Andrea Iannone – Team Suzuki Ecstar – Suzuki GSX-RR – + 15.502
11- Tito Rabat – EG 0,0 Marc VDS – Honda RC213V – + 22.004
12- Scott Redding – OCTO Pramac Racing – Ducati Desmosedici GP – + 24.952
13- Jonas Folger – Monster Yamaha Tech 3 – Yamaha YZR M1 – + 28.160
14- Hector Barbera – Reale Avintia Racing – Ducati Desmosedici GP – + 30.676
15- Jack Miller – EG 0,0 Marc VDS – Honda RC213V – + 30.779
16- Karel Abraham – Pull&Bear Aspar Team – Ducati Desmosedici GP15 – + 42.306
17- Sylvain Guintoli – Team Suzuki Ecstar – Suzuki GSX-RR – + 46.294
18- Loris Baz – Reale Avintia Racing – Ducati Desmosedici GP15 – + 50.731
19- Sam Lowes – Aprilia Racing Team Gresini – Aprilia RS-GP – + 50.740
20- Bradley Smith – Red Bull KTM Factory Racing – KTM RC16 – + 50.897

Classement provisoire du Championnat du Monde :

1 Maverick VIÑALES-Yamaha 105 points
2 Andrea DOVIZIOSO-Ducati 79
3 Valentino ROSSI-Yamaha 75
4 Marc MARQUEZ-Honda 68
5 Dani PEDROSA-Honda 68
6 Johann ZARCO-Yamaha 64
7 Jorge LORENZO-Ducati 46
8 Danilo PETRUCCI-Ducati 42
9 Jonas FOLGER-Yamaha 41
10 Cal CRUTCHLOW-Honda 40
11 Scott REDDING-Ducati 30
12 Jack MILLER-Honda 30
13 Alvaro BAUTISTA-Ducati 25
14 Andrea IANNONE-Suzuki 21
15 Loris BAZ-Ducati 19
En savoir plus sur http://www.paddock-gp.com/italiangp-motogp-valentino-rossi-verre-a-moitie-vide-a-moitie-plein/#r4sdxtwwXPsXRGzR.99

Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP