Le brasseur espagnol Estrella Galicia 0,0 a réuni lundi à Madrid Marc Marquez, Franco Morbidelli et Joan Mir, tous Champions du monde 2017 et parrainés par la marque de bière sans alcool.

Un carton plein, ou plutôt une choppe pleine, pour le sponsor ibérique représenté par José Cabanas, CMO de Hijos de Rivera (la maison mère), qui a justifié son engagement en Grands Prix par les mots suivants : « Le monde des moteurs exprime beaucoup de choses avec lesquelles nous nous identifions pleinement ; effort, ambition, amélioration, famille… ainsi qu’une clé fondamentale, la passion ! Les pilotes du Championnat du Monde vivent et gagnent, tout comme nous le faisons par et pour la bière. L’essentiel est d’avoir une bonne plate-forme et un grand champion derrière. »

Puis les pilotes ont pu répondre à quelques questions de la presse locale, et de même que Franco Morbidelli a été comparé à Valentino Rossi (voir ici), certains considèrent déjà Joan Mir comme le nouveau Marc Márquez…

Ceci n’affecte pas le pilote des Baléares qui garde les pieds sur terre: «C’est un bon signe que les gens disent ça, mais la clé est de ne pas le croire. Si vous y croyez et arrêtez de travailler, c’est vraiment là que les choses n’arrivent pas. En ce moment, nous sommes sur la bonne voie, et, bien sûr, c’est une fierté que d’être comparé à Márquez. »

Le passage en Moto2…

« La Moto3 était devenue un peu petite pour moi. Le premier contact avec la Moto2 a été comme un premier coup de foudre. Les quatre jours de tests ont été géniaux et j’ai passé un bon moment. Je suis très impatient de remonter sur la moto mais je veux aussi un moment de déconnexion à la maison. »

Sur ses objectifs de 2017, il s’est montré un peu plus ambitieux que Franco Morbidelli…

« Je veux profiter, c’est la chose la plus importante. Mais je voudrais me battre pour être devant le plus tôt possible. Je n’aime pas être derrière. Lors de ma première année en Moto3, j’ai été énervé de ne pas me voir devant. C’est quelque chose dont j’ai besoin pour me motiver. L’objectif sera donc de se battre pour être en tête dès les premières courses. »

Quant à un éventuel passage en MotoGP à la façon de Jack Miller, le majorquin préfère remporter le titre…

« J’ai toujours voulu aller en MotoGP. Mais je sais que si vous gagnez en Moto2, vous monterez en MotoGP, alors j’ai choisi de d’abord gagner la Moto2. »

Joan Mir a été titré en Moto3 cette année avec 341 points, après avoir remporté pas moins de 10 victoires agrémentées de 3 podiums supplémentaires. Ce n’était que sa deuxième année en Grand Prix après avoir inscrit une victoire et deux podiums en 2016…

Joan Mir prendra prochainement la direction du ranch de Valentino Rossi pour participer à la “100kms des champions”, ce samedi.

Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team