Il faudra faire sans. Ducati a été le précurseur des ailerons en MotoGP et le règlement 2017 coupera les ailes à cette inventivité en prohibant tout appendice aérodynamique sur les machines. La dernière génération de Desmosedici était née avec ces ailettes. Comment se comporteront-elles sans elles ? L’homme de la technique Gigi Dall’Igna se veut rassurant.

Lorsque la décision portant prohibition est tombée, Gigi Dall’Igna l’avait mauvaise. Pour lui et l’ensemble du staff Ducati, le complot Honda venait de fonctionner à plein. Les autres constructeurs ne pipaient mot sur un sujet qui, cependant, avait sensibilisé Aprilia qui partageait le regret de son compatriote.

Et maintenant ? Il faut aller de l’avant. Le même Dall’Igna précise : « il y a toujours quelque chose à faire sur une moto qui n’a pas remporté le titre. Nous devons poursuivre nos efforts tant que nous n’avons pas atteint ce but ». Voilà pour le principe. Et la méthode ? « L’an prochain, nous perdrons quelque chose d’un point de vue aérodynamique avec l’interdiction des ailerons, mais ça ne me préoccupe pas plus que ça ».

Il poursuit : « Yamaha va aussi perdre beaucoup et Honda également car ils utilisent de gros ailerons depuis ces dernières courses. La perte nous impactera peut-être un peu plus mais nous développons déjà d’autres idées et pas seulement en relation avec l’aérodynamique. Ainsi, bien que nous ayons le meilleur moteur du plateau, on travaille dessus. Ce sera difficile d’obtenir des progrès significatifs cependant. En revanche, ce sera plus simple de progresser pour résoudre nos points faibles ». Des propos pleins de sous-entendus qui nous rendent impatient de découvrir ce que sera la GP17.

Tous les articles sur : Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo