C’est un fait exceptionnel : à l’issue du Grand Prix d’Argentine, et suite aux nombreux incidents qui ont émaillé la course, Dorna a décidé de diffuser en direct des conférences de presse de Valentino Rossi et Marc Márquez, en plus de la conférence de presse officielle.

Valentino Rossi y a ouvertement accusé Marc Márquez avec des propos d’une grande violence (Voir ici).

La réponse de Marc Marquez tient en deux mots : non coupable !

Nous reportons ici l’intégralité de ses paroles prononcées en anglais, sans aucune mise en forme ou déformation.


Tout le monde dit que vous avez été très agressif…

Marc Márquez : « avant tout, c’était une course délicate car quand je suis arrivé sur la grille, j’ai eu un problème avec le moteur qui s’est arrêté. Cela n’arrive normalement jamais, mais dans ce cas j’ai levé la main, mais personne n’était là. J’ai alors essayé de pousser ma moto et, heureusement, elle s’est mise en route. À cet instant, je ne savais pas ce que je devais faire. Je savais que si la moto était arrêtée, je devais sortir, mais elle était en route puis le commissaire est arrivé. Je lui ai demandé car il est connecté directement à la Direction de course. Je l’ai regardé et je lui ai demandé « pit-lane ou grille ? ». À ce moment, il ne savait pas ce qui se passait, puis j’ai vu un autre gars et ce commissaire a enlevé la main de ma moto et a fait comme ça (pouce en l’air). J’ai compris qu’ils commençaient à partir et que je devais rejoindre ma place. Puis la course a démarré et la pénalité du drive through est arrivée sur mon tableau de bord. Ce que je n’ai pas compris, puisque si un commissaire m’y autorise, pourquoi après quelques tours je n’y suis plus autorisé et je dois faire un drive through. Puis j’ai commencé à attaquer et peut-être que la plus grosse erreur que j’ai faite pendant cette course était avec Aleix (Espargaro). Car j’arrivais 4 secondes plus vite et je n’ai pas réalisé. Vous savez, quand vous arrivez 4 secondes plus vite que l’autre gars, c’est très difficile. Je n’ai donc pas réalisé et j’ai essayé à 100 % d’éviter le contact, puis je me suis excusé. OK, j’ai reçu une pénalité, j’ai compris et j’ai rendu une position, et même deux pour être sûr. J’ai alors commencé à attaquer de nouveau, et la 2e chose dont vous parlez a été avec Valentino. Mais là, je ne pense pas avoir fait la moindre chose folle. J’étais à l’intérieur et vous devez comprendre quelles étaient les conditions de piste. Bien sûr, sur cette trajectoire c’était sec, mais je suis passé sur une plaque d’humidité, j’ai bloqué l’avant, et j’ai relâché les freins. OK, j’ai eu un contact, j’ai essayé de tourner et quand j’ai vu qu’il avait chuté, j’ai juste essayé de m’excuser. Mais si vous vérifiez, Zarco avec Dani (Pedrosa), Petrucci avec Aleix (Espargaro), aujourd’hui c’était très difficile. Mais cela n’a pas d’importance, j’ai fait mes 100 % et c’était un dimanche délicat ».

Valentino a tenu des propos très durs sur vous…

Marc Márquez : « honnêtement, je m’en fiche. J’étais juste concentré sur mon travail, et je sais ce qui s’est passé. Bien sûr, aujourd’hui, j’ai commis quelques erreurs. Je reconnais certaines d’entre elles, certaines d’entre elles étaient dues à la Direction de course, d’autres à moi. Je les reconnais et j’essaierai de m’améliorer dans le futur. Je pense que j’ai tout bien fait et je suis simplement très heureux pour la course car le rythme était très bon. Concernant la course, j’ai toujours essayé d’attaquer à 100 %. Et, oui, Valentino a déjà été au contact aussi, il avait 25 ans et je pense que tout le monde s’en souvient.
Je suis absolument déçu à ce sujet, dans ma carrière, je n’ai jamais, jamais, jamais foncé directement sur un pilote en pensant qu’il allait chuter. J’essaie toujours de l’éviter. Parfois vous doublez et c’est proche, parfois c’est plus clair. C’est arrivé aujourd’hui avec Valentino et l’erreur était la conséquence des conditions de piste. J’ai bloqué l’avant. Mais dans toute ma carrière, ce qu’il dit est faux ».

1

Cal CRUTCHLOW 40’36.342 LCR Honda CASTROL

2

Johann ZARCO 40’36.593 +0.251 / 0.251 Monster Yamaha Tech 3

3

Alex RINS 40’38.843 +2.501 / 2.250 Team SUZUKI ECSTAR

4

Jack MILLER 40’40.732 +4.390 / 1.889 Alma Pramac Racing

5

Maverick VIÑALES 40’51.283 +14.941 / 10.551 Movistar Yamaha MotoGP

6

Andrea DOVIZIOSO 40’58.875 +22.533 / 7.592 Ducati Team

7

Tito RABAT 40’59.368 +23.026 / 0.493 Reale Avintia Racing

8

Andrea IANNONE 41’00.263 +23.921 / 0.895 Team SUZUKI ECSTAR

9

Hafizh SYAHRIN 41’00.653 +24.311 / 0.390 Monster Yamaha Tech 3

10

Danilo PETRUCCI 41’02.345 +26.003 / 1.692 Alma Pramac Racing

11

Pol ESPARGARO 41’07.364 +31.022 / 5.019 Red Bull KTM Factory Racing

12

Scott REDDING 41’08.233 +31.891 / 0.869 Aprilia Racing Team Gresini

13

Takaaki NAKAGAMI 41’08.794 +32.452 / 0.561 LCR Honda IDEMITSU

14

Franco MORBIDELLI 41’18.403 +42.061 / 9.609 EG 0,0 Marc VDS

15

Jorge LORENZO 41’18.616 +42.274 / 0.213 Ducati Team

16

Alvaro BAUTISTA 41’18.967 +42.625 / 0.351 Angel Nieto Team

17

Thomas LUTHI 41’19.692 +43.350 / 0.725 EG 0,0 Marc VDS

18

Marc MARQUEZ 41’20.202 +43.860 / 0.510 Repsol Honda Team

19

Valentino ROSSI 41’28.424 +52.082 / 8.222 Movistar Yamaha MotoGP

20

Karel ABRAHAM 41’40.286 +63.944 / 11.862 Angel Nieto Team

21

Xavier SIMEON 41’46.486 +70.144 / 6.200 Reale Avintia Racing

Bradley SMITH 29’19.28 Red Bull KTM Factory Racing

Aleix ESPARGARO 22’32.967 Aprilia Racing Team Gresini

Dani PEDROSA 00’00. Repsol Honda Team

Crédit photo : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team