En compagnie de Michele Pirro, Casey Stoner a peaufiné les réglages des Ducati GP 18 pour les tests de Sepang, confiant que Ducati travaillait dans deux directions, avant de confier ces machines à leurs pilotes titulaires Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo.

Interrogé sur ses occupations en 2017 par “La Stampa”, Casey a répondu avec le sourire : « L’année dernière, j’ai fait une autre fille. Je ne veux pas avoir de garçon, pour moi 2 est le nombre parfait. »

Les quelques tours qu’il effectuait en Malaisie ne le satisfaisaient qu’à moitié, le lieu et l’endroit n’étant pas bien choisis à son goût. Mais le plaisir de rouler sur la nouvelle Ducati éveillait-il chez lui un désir de retrouver les Grands Prix ? « Je sais que tout le monde aimerait mon retour, mais ce ne sera pas le cas. J’aime les courses, mais pas ce qui s’y passe en interne. »

Sur les raisons qui l’ont poussé à la retraite, il poursuit : «Trop d’engagements. Je voulais être un peu tranquille. Maintenant je peux encore piloter ces fantastiques motos et me réveiller dans mon lit. 

« J’ai eu de terribles douleurs musculaires après les tests. C’est facile pour moi d’être rapide en ce moment, c’est une question d’ADN, mais supprimer les derniers dixièmes est une autre histoire. »

« Maintenant, pour faire ce travail, je dois conduire à 80% de mes possibilités. La moto s’est beaucoup améliorée. Avant, vous deviez vous battre avec elle, maintenant, c’est plutôt vous qui la commandez.

« Une fois que certains détails seront réglés, la moto de Dovi sera encore plus compétitive.

« En 2017, il est allé tout droit sur son chemin sans être influencé, après tout c’était mon style quand je courais. »

Photo © Ducati

Source : La Stampa / tuttomotoriweb.com

Tous les articles sur les Pilotes : Casey Stoner

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team