Depuis qu’il en a fini avec sa campagne en MotoGP, on a de cesse d’apercevoir Lorenzo dans les coulisses de la Formule 1. Il a piloté une monoplace Mercedes et il était de la finale de la saison de la discipline reine du sport-automobile à Abu Dhabi. Mais le Majorquin n’est à pas à bout d’imagination puisqu’il ouvre cette semaine son musée qui est un concentré de sa passion pour tout ce qui touche aux sports mécaniques.

Un musée implanté en Andorre et dont le contenu a été patiemment récolté pendant quatre ans par Por Fuera. Casques, cuirs et combinaisons d’illustres champions du présent et du passé ont ainsi été acquis, un trésor à présent réuni dans le « World Champions Museum ». Cent pièces seront visibles, embrassant tant le sport auto que le sport moto.

Il y a eu quelques généreux donateurs pour alimenter les vitrines. Sebastian Vettel a donné un casque tout comme un certain Valentino Rossi qui a cédé son heaume du Mugello 2014. Niki Lauda, Ayrton Senna, Michael Schumacher, Barry Sheene, Mick Doohan ou encore Wayne Rainey ont leur relique. Liste non exhaustive !

Une « Memory Lane », un espace dédié aux jeux d’arcade où chacun pourra se prendre pour un pilote, on ne devrait pas s’ennuyer dans le musée de Lorenzo. Pour l’inauguration, prévue aujourd’hui à 16h00, on attend le pilote de rallye Dani Sordo qui ira défier Valentino Rossi dans le prochain rallye de Monza mais aussi Paolo Ciabatti de chez Ducati et même Carmelo Ezpeleta que l’on ne présente plus.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo