Ce week-end, Marc Márquez s’est offert un grand bol d’air du côté de Montmélo en s’offrant sur la piste catalane une course à pieds avec 700 autres personnes impliquées dans la démarche caritative SOS Villages d’Enfants. Un participant de marque qui aurait bien aimé faire les 10 kms sans souci avant de souffrir du tibia droit. Le mal serait cependant sans conséquences pour la suite d’une saison où il apparaît de plus en plus en plus qu’il a troqué son maillot de sprinter pour le short du coureur de fond.

Car il n’a échappé à personne que le Marc Márquez millésime 2016 accepte de prendre aussi le tablier de l’épicier. L’assoiffé de victoires accepte à présent de laisser filer pour marquer des points. On l’a encore vu dernièrement à Assen et cette stratégie porte ses fruits puisque le voilà leader du classement général provisoire.

Une pédagogie amenée par son manager Emilio Alzamora : « c’est lui qui m’a fait remarquer l’an passé qu’il était important de finir second. C’est difficile pour moi. Au Sachsenring pour le prochain rendez-vous, je voudrais gagner mais si je ne peux pas, je prendrai le meilleur résultat possible ». Une politique qui est aussi imposée par les faits : « cette saison est difficile et nous travaillons comme jamais. Nous n’avons pas le même niveau et je n’ai aucun avantage en course ».

Jorge Lorenzo et Valentino Rossi qui le pourchassent seraient donc mieux armés. Mais ils ne sont pas à l’abri des fautes. « Cette année, c’est Valentino Rossi qui est le plus fort. Il est rapide dans toutes les conditions et de manière régulière, qu’il pleuve ou non. C’est aussi sans doute pour ça qu’il commet plus d’erreurs. Quant à Jorge Lorenzo, on sait de quoi il est capable lorsqu’il est à l’aise. Il peut gagner cinq courses de rang et c’est bien lui qui est le plus proche de moi au classement ».

Marc Márquez a marqué 145 points en huit courses. Jamais il n’est encore revenu bredouille d’un Grand Prix et compte deux victoires. Jorge Lorenzo qui le suit avec 121 unités a trois victoires mais regrette aussi deux abandons. Quant à Valentino Rossi, il a 103 points, deux réalisations, et trois abandons.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Valentino Rossi