Valentino Rossi se prépare pour un Grand Prix d’Allemagne qui aura lieu ce week-end sur le Sachsenring. Un tracé qu’il a dominé en 2009 pour la dernière fois avant que l’ère Marc Márquez n’y débute. En 2013 et en 2015, il y a salué le drapeau à damier de la troisième place. L’an passé, il s’était qualifié neuvième pour finir cinquième. Autant dire qu’il ne part pas favori pour la victoire…

En fait, cela fait plus d’un an qu’une Yamaha n’a pas gagné. Une série qui rappelle les saisons 2002 et 2003 de la marque au diapason. Le cap des douze mois de disette a été passé avec l’échéance d’Assen. Une triste redondance rappelée par un Doctor qui maintient ainsi la pression sur l’usine d’Iwata : « il faut reconnaître que Maverick et moi avons gagné quelques points, avec des podiums et même une seconde place. Mais j’ai l’impression que ça fait une éternité que nous n’avons pas gagné de course ».

Il rappelle : « les autres motos ont fait un grand bon avant en termes d’accélération et d’électronique et on reste un peu en retrait. Notre moto est bonne à piloter et stable dans les freinages, mais il nous faut autre chose pour la seconde partie de saison. J’espère qu’ils travaillent sur cet aspect chez Yamaha. Car le championnat est encore long. J’espère que l’on aura le potentiel pour gagner dans la dernière partie de l’année. Mais ce ne sera pas simple ».