Bien qu’il n’ait jamais été directement lié au monde des Grands Prix, il nous semble impossible de ne pas rendre un dernier hommage à ce Johnny Hallyday qui était et reste dans le cœur de tous les motards francophones.

Samedi midi  sur les Champs-Elysées avec des cieux au rendez-vous, le cortège officiel a été monopolisé par 700 bikers sur une unique marque de motos, mais même s’il adorait les twin américains, le chanteur franco-belge était sans doute moins sectaire que cela, comme en témoignait sa collection de véhicules.

Salut Johnny, le bad boy qui chantait l’amour ! Et merci !

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :