Vous pensiez que les motos de course pourraient faire éternellement du bruit ? Désolé, bienvenus à Electrika ! Nous sommes actuellement en train de passer des moteurs thermiques aux électriques. Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Réfléchissons d’abord.

Prenons les trois points les plus importants : la pollution, la performance et le son. Concernant la pollution, les moteurs électriques éviteront aux spectateurs des GP les gaz d’échappement. Si vous avez vécu un supercross indoor en hiver, difficilement respirable dans un stade fermé, vous comprenez le problème. On notera que la nocivité de l’énergie électrique n’est pas dans son utilisation, mais dans sa fabrication (nucléaire, charbon, pétrole, etc).

Pour ce qui est de la performance, il suffit à l’organisateur d’allouer la puissance nécessaire. On passa ainsi en Grand Prix des 500 cm3 2-temps aux 1 000 4-temps. Avec les batteries suffisantes, les moteurs thermiques n’ont aucune chance. Le record de l’Île de Man pour une moto 100% électrique est de 191,960 km/h de moyenne. Sur un circuit de Grand Prix, avec le pilote, les accessoires techniques et l’équipement adéquats, les performances ne tarderont pas à rejoindre celles des MotoGP actuelles.

Le dernier point important est le son : une course de motos électriques est à peu près aussi bruyante qu’une course cycliste. Mais si c’est un inconvénient majeur pour les amateurs qui sont au bord du circuit, par contre ça ne pose plus le moindre problème quand la course est diffusée à la télévision, quand le bruit des moteurs est de toute façon couvert par les commentaires. Il y avait cette année un total de 2 665 806 spectateurs sur les circuits et 427 millions de foyers ayant vu les courses à la télévision (chiffres Dorna).

Des moteurs moins bruyants que les actuels (130 décibels en MotoGP) permettront également d’utiliser plus souvent (même la nuit) des circuits plus proches des villes. Et même parfois au centre même des capitales, comme le fait le Championnat FIA de Formule E, la première compétition automobile monoplace urbaine 100% électrique au monde.

Les avantages de l’électrique ne sont donc pas négligeables, sauf quand on est présent au bord d’un circuit. Mais, à long terme, existe-t-il actuellement un autre choix pour l’avenir que l’électrique ?

Photo: John McGuinness © Mugen Zero

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :