Article actualisé en continu de 11h à 15h.

Incontestablement, la pression est montée d’un cran pour ces derniers tests MotoGP de pré-saison 2018, d’une part car il ne reste que trois jours pour peaufiner les réglages des machines chez Honda, Ducati et Suzuki qui performent bien, d’autre part car il ne reste que trois jours pour résoudre certains problèmes chez Yamaha, KTM et Aprilia.

Évidemment, il y a des exceptions, comme Johann Zarco chez Yamaha qui aborde cette dernière ligne droite avec confiance (voir ici) ou comme, à l’inverse, Jorge Lorenzo qui hésite encore entre châssis 2017 et 2018 pour trouver le meilleur feeling.

Ne parlons pas de ceux pour qui tout se présente bien et concentrons-nous sur ceux qui ont encore beaucoup de travail à faire sous le soleil qatari qui baigne ce matin le circuit de Losail…

Chez Movistar Yamaha, on est toujours en proie à des problèmes épisodiques, qu’ils concernent l’usure du pneu arrière, la stabilité au freinage ou l’électronique. On parle évidemment seulement de dixièmes, voire de centièmes de seconde, mais rappelons-nous simplement que l’année dernière à la même époque, Valentino Rossi annonçait déjà ne pas être prêt et être inquiet (voir ici), ce qui ne l’a pas empêché de prendre ensuite la tête du championnat, ni, à son coéquipier de remporter les deux premières épreuves de la saison…
Et que l’on nous ne nous fasse pas croire que l’exemple vivant constitué par un Johann Zarco frétillant au guidon de sa M1 2016 ne peut pas être reproduit par le team officiel. Ou alors, il y a du personnel à remettre en cause…

Chez KTM, on a également souffert à Buriram. L’absence de Pol Espargaro s’est nettement fait sentir dans les résultats, mais le pilote de Granolers, quoique encore convalescent, est bien présent ce matin au Qatar. Nous verrons donc s’il possède assez d’endurance physique pour réintégrer les machines de Mattighofen dans le top 10…

Enfin chez Aprilia, on mise beaucoup sur un nouveau moteur, un bras oscillant en carbone et une nouvelle aérodynamique pour élever le niveau. La grande inconnue reste de savoir s’ils seront disponibles dès ces essais, ou seulement lors du Grand Prix qui se déroulera le 18 mars (téléchargez notre calendrier complet à imprimer)…

Voici les références disponibles à l’ouverture de la piste :

#QatarTest MotoGP à Losail

Chronos
Test 2016 1’54.330 Maverick Vinales (voir ici)
Record officiel

1’53.927 Jorge Lorenzo 2008

2018 J.1
2018 J.2
2018 J.3

La piste ouvrant à 13 heures locales, c’est le moment le plus chaud de la journée (25°, piste à 39°) et les pilotes semblent prendre leur temps et préférer travailler dans des conditions plus proches de celles de la course. En résumé, le circuit reste silencieux, en particulier chez Honda où on cherche à valider le moteur dans les conditions les plus fraîches possibles, après des tests ayant donné satisfaction dans la chaleur de Sepang puis Buriram.

Finalement, après quelques photos prises par Honda au milieu de la piste (on notera que le team Marc VDS n’a pas été invité à la fête…), le premier pilote à sortir est Cal Crutchlow, mais d’une façon plutôt inattendue…

A 11h55, toujours personne n’a pris la piste et la pit-lane est déserte…

A 11h57, miracle: Bradley Smith prend la piste ! 330 km/h dès son tour de sortie, on est bien à Losail !

Le classement à midi:

Le pilote KTM fait un premier run de 5 tours et pose un premier jalon en 1’59.747.

Le team Marc VDS annonce qu’il ne sortira qu’à 15 heures…

Un bon quart d’heure plus tard, c’est au tour de Jack Miller de faire hurler le V4 de sa Ducati du team Alma Pramac, suivi de Tito Rabat (Reale Avintia Racing). Si le premier reste au dessus des 2 minutes, Esteve Rabat touche les 1’58, bientôt rejoint et dépassé par Jorge Lorenzo (1’58.248, vitesse de pointe de 336 km/h) et Bradley Smith.

C’est le moment où Andrea Dovizioso entre en piste à 340.6 km/h, alors que l’on apprend que Johann Zarco ne la prendra que vers 16 heures…

Juste avant la fin de la 2e heure, Andrea Dovizioso porte la référence provisoire en 1’57.964 au bout de 4 tours.

Classement à 13 heures:

A son 5e passage, Andrea Dovizioso creuse son écart en 1’57.076 avant de rentrer au box.

Tom Lüthi, en manque de roulage, n’attend pas 15 heures pour prendre ses marques sur sa Honda du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, alors qu’à 13h16 Dani Pedrosa est le premier fer de lance de Honda à entrer dans la danse…

Celui que l’on surnomme “Titanium” n’a besoin que de 3 tours pour se porter à 3 dixièmes d’Andrea Dovizioso avant d’abaisser le meilleur temps provisoire à 1’56.230, reléguant l’Italien à plus de 8 dixièmes.

Andrea Iannone fait une belle entrée en 1’57.176 en même temps que la première Yamaha, celle d’Hafizh Syahrin, prend la piste. Ce dernier est suivi par Maverick Vinales qui avait tant brillé ici l’année dernière…

Andrea Dovizioso réduit son écart à 1 dixième sur Dani Pedrosa avant de le passer en 1’56.075, suivi à une demi-seconde par Danilo Petrucci et Jorge Lorenzo: l’armada Ducati est au travail !

Valentino Rossi et Marc Marquez rentrent en piste…

Au bout de 5 tours, le pilote Honda se positionne à seulement 2 centièmes de Andrea Dovizioso tandis que l’Italien se hisse à la 5e place, à 7 dixièmes. Maverick Vinales, 14e à 2 secondes de la pole virtuelle, semble plus en difficulté, 8 dixièmes devant Hafizh Syahrin.

Le Top 10 est maintenant rentré au box et seuls 6 pilotes continuent à tourner: Lüthi, Morbidelli, Miller, Vinales, Pol Espargaro et Syahrin.

Maverick Vinales se fait passer par Hafizh Syahrin

Classement à 14 heures:

A 14h10, Johann Zarco entre finalement en piste et se positionne tout de suite dans le Top 10. Le pilote Tech3 a annoncé vouloir faire des longs runs pour préparer la course.

On assiste également à un beau duel fratricide par chronos interposés entre Alex Rins et Andrea Iannone, duel dont le pilote italien s’en sort finalement fort bien, en bondissant à la 2e place, à 2 centièmes de Dovizioso ! Les trois premiers, Dovizioso, Iannone et Marquez, se tiennent alors en 5 centièmes de seconde au guidon de trois machines différentes: on en redemande !


Nouvelle “boîte à salade” chez Ducati ?

Maverick Vinales progresse quelque peu et s’empare de la 11e position, exactement au moment où Valentino Rossi s’accapare la pole provisoire en 1’55.827, soit 2 dixièmes devant le trio précédemment cité et plus vite que le meilleur tour en course de Johann Zarco l’année dernière (1’55.990) !

A l’approche de la mi-journée, seuls Cal Crutchlow et Karel Abraham n’ont pas encore tourné.

Classement à 15 heures:

Cet article ne sera plus actualisé en continu. Un autre va prendre le relais de 15h30 à 19h30 ici.


Crédit photos: MotoGP.com, Twitter, Movistar, Sky Sport, etc.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :