Le mot maverick est utilisé comme nom commun aux Etats-Unis pour désigner une personne à l’esprit indépendant. Il est par contre très rare que l’on s’en serve comme prénom, encore plus en Europe. Il a été popularisé par Samuel Maverick, qui entre sa naissance en Caroline du Sud le 23 juillet 1803 et sa mort le 2 septembre 1870 au Texas se rendit célèbre aux USA.

Fils d’un commerçant et industriel, Samuel Maverick fut chargé dans sa jeunesse d’une plantation dans l’Alabama, mais, appréciant peu l’esclavage, préféra partir au Texas. Il acheta d’immenses terrains dans ce lieu qui appartenait au Mexique, avant qu’avec d’autres colons il fut attaqué par les troupes du Président Antonio López de Santa Anna. Samuel Maverick se retrancha avec quelques colons dans le Fort Alamo, pendant que d’autres signaient la déclaration d’indépendance du Texas à San Antonio. Les défenseurs d’Alamo le dépêchèrent pour demander du renfort à la convention des signataires, ce qu’il fit, mais quand les renforts arrivèrent à The Alamo, les défenseurs étaient tous morts.

En 1939, Maverick souhaita vendre ses lots de terrain texan d’une surface de 4 605 acres (1 864 hectares), mais se rendit compte qu’ils n’intéressaient pas grand monde. Il passa alors un diplôme de droit et se lança dans la politique, se faisant élire maire de San Antonio. Ce n’était pas un poste facile, car ça consistait surtout à commander la milice qui luttait contre les raids des Comanches.

San Antonio fut ensuite capturé par les Mexicains, ce qui valut à Maverick et les siens trois mois de marche forcée jusqu’à Veracruz. Malgré son emprisonnement, il fut élu par les citoyens de San Antonio pour les représenter au Congrès du Texas. Après sa libération, il augmenta son capital foncier à 46 300 acres (18 736 hectares) dans Bexar County. Pendant la Guerre de Sécession qui s’ensuivit, il se retrouva du côté des perdants.

Mais pourquoi le nom de Maverick est-il devenu célèbre ? Dans les immenses prairies qui accueillaient de gigantesques troupeaux de bétail, Samuel Maverick a été le seul dont les bêtes n’ont jamais porté aucune marque. Il refusait de le faire pour ne pas infliger une souffrance inutile aux animaux. C’est la raison pour laquelle aux Etats-Unis désormais le mot « maverick » désigne à la fois un animal sans marquage et un être humain à l’esprit indépendant.

Et c’est ainsi que le 12 janvier 1995, quand Monsieur Viñales se rendit à l’Etat Civil de Figueras, dans le nord de la Catalogne, quand l’employé lui demanda quel était le nom choisi pour son fils qui venait de naître, il répondit « Maverick Viñales ».

Tous les articles sur : Maverick Vinales