En deux Grands Prix, Jorge Lorenzo n’a marqué que six points et ce au sortir de deux courses remportées avec autorité. Ce n’est rien de dire que le parcours de Por Fuera cette saison n’est pas un long fleuve tranquille, et ce d’autant moins lorsque le tracé se transforme en ruisseau, comme à Assen. Une situation d’autant plus compliquée que, pendant ce temps, Marc Márquez s’est découvert l’âme d’un épicier pour mieux mener le championnat. Il faut donc régir ce week-end pour le Majorquin.

Certes, mais il y a un problème : Jorge Lorenzo n’a jamais gagné en MotoGP sur le Sachsenring, un circuit tortueux dont s’accommode plus particulièrement les Honda. Mais cette année, certaines données pourraient bien changer tout ça. Et notamment du côté d’un inédit pneu avant asymétrique Michelin : « la piste du Sachsenring a toujours été un défi tant pour la Yamaha que pour moi. Je n’ai jamais gagné là-bas. Mais cette année, avec la nouvelle électronique et les nouveaux pneus, on ne sait jamais ».

Et puis il y aura aussi la météo. Mais l’équipier de Valentino Rossi ne s’attarde pas trop sur un point qui devient délicat pour lui lorsqu’il s’humidifie. Pour autant, il n’est pas traumatisé par sa dernière prestation aux Pays-Bas : « je ne m’attendais pas à une course aussi difficile à Assen, mais nous avons pu sauver quelques précieux points tout de même pour le Championnat. Nous arrivons maintenant à la course qui va nous faire basculer dans la seconde partie de la saison. Il nous faut partir en vacances avec en tête un bon résultat acquis. Cette année, chaque course est une découverte alors attendons de voir ce que celle-là nous réserve ».

Jorge Lorenzo est second du championnat et s’il regrette 24 points de retard sur le leader provisoire Marc Márquez, il ne boude pas ses 18 longueurs d’avance sur Valentino Rossi.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo