Journée difficile pour Suzuki, dont les deux pilotes terminent la FP2 (la seule sur le sec) 16e et 19e avec Andrea Iannone et Takuya Tsuda.

On remarquera d’ailleurs que le pilote japonais se sort plus qu’honorablement de sa première journée en Grand Prix, surtout comparé à son expérimenté coéquipier qui n’est pas habitué à figurer à de telles profondeurs dans le classement !

A Hamamatsu, on doit regretter la saison 2016 où, au même moment et au même endroit, Aleix Espargaro et Maverick Vinales apparaissait respectivement troisième et sixième…

Davide Brivio : « avec des conditions météorologiques ayant changé entre le matin et l’après-midi, nous n’avons pu utiliser qu’une seule session pour travailler sur les réglages pour le sec, et qu’il nous reste encore du travail pour finaliser l’électronique. Nous devons encore analyser davantage les datas, ce que nous ferons ce soir, pour essayer de trouver une meilleure configuration pour demain, dans le but de mieux performer en FP3. Au moins, il semble que nous ayons fait un pas en avant dans les réglages, ce qui a procuré à Andrea un meilleur feeling avec le train avant. Nous essaierons d’analyser davantage demain, pour voir si c’est la bonne façon de procéder. Tsuda a fait du bon travail. Il a fait ses débuts dans des conditions humides et sèches, et sa performance était positive. La première journée est terminée, mais nous allons essayer de continuer cette tendance à l’amélioration demain. »

Andrea Iannone : « ce n’était pas une journée facile, mais nous avons essayé de faire de notre mieux Ce matin, sur la piste humide, j’ai pu améliorer, sortie après sortie, et également tour par tour. Sur la fin, j’ai presque gagné une seconde sur mon chrono. De plus, le feeling avec la GSX-RR s’est amélioré, et c’est une chose positive. Avec des conditions sèches, nous peinons un peu plus, et pour l’instant il n’est pas facile d’obtenir une performance satisfaisante. J’ai une bonne idée avec le châssis, mais l’écart par rapport au leader est trop grand. Nous devons absolument améliorer, en particulier l’électronique. J’ai du mal à contrôler la moto pendant l’accélération et cela me fait perdre du temps. J’ai confiance en mon équipe et Suzuki. Espérons que nous trouverons une bonne idée pour améliorer la situation demain. »

Takuya Tsuda : « puisque c’était mon rêve et que c’est devenu réalité de courir en MotoGP, je suis heureux d’avoir terminé le premier jour sans grands problèmes. Parce que ma première séance s’est déroulée sur le mouillé et que l’après-midi était sur le sec, et que je suis toujours en phase d’apprentissage pour piloter la moto et adapter mon style de pilotage à cette piste, cette journée n’a pas été très facile, mais je suis convaincu de pouvoir améliorer durant le week-end. C’était aussi une très bonne expérience que d’avoir la chance de rouler derrière des pilotes rapides et expérimentés, car c’était complètement différent de ce que j’avais vu au cours du test hivernal. Demain, je discuterai des réglages avec l’équipe en regardant les datas aujourd’hui, et je continuerai à faire de mon mieux. »