En 1’41.518, Miguel Oliveira a donné une grosse claque au record du tour officiel établi lors du GP 2017 par Franco Morbidelli en 1’42.596, et au record des essais officieux d’Alex Marquez qui date de mai dernier en 1’42.080. L’espoir pour les autres reste toutefois de mise car Francesco Bagnaia sur Kalex n’était qu’à un dixième.

Il est utile pour commencer de préciser qu’il ne s’agissait pas d’une séance d’essai officielle, organisée éventuellement par Dorna ou l’IRTA. Ici à Jerez, c’était une équipe parmi d’autres (en l’occurrence Marc VDS) qui avait loué le circuit et partagé le montant de la location avec les autres teams qui l’avaient souhaité. C’est pourquoi il n’y avait pas toutes les équipes, et qu’Eskil Suter a pu venir rouler avec la 2-temps 4 cylindres de sa fabrication, ce qui n’aurait pas été possible lors d’une séance officielle.

Il faut toujours prendre avec prudence les temps réalisés lors de ce genre de séance d’essai, car n’importe quelle équipe peut utiliser un moteur plus puissant (Supersport) ou être en-dessous du poids réglementaire puisqu’il n’y a pas de vérifications techniques. On tiendra également compte du revêtement du circuit qui a été refait, avec donc moins de bosses, et de la météo différente de ce qu’elle était début mai lors du Grand Prix d’Espagne.

En cette deuxième journée de test andalouse, les KTM et les Kalex dominaient les débats, avec Miguel Oliveira leader et Brad Binder quatrième sur leurs machines autrichiennes qui encadraient Francesco Bagnaia (Kalex Sky Racing Team VR46) et Alex Marquez (Kalex Estrella Galicia 0,0 Marc VDS).

Les autres marques se défendaient honorablement avec Danny Kent cinquième sur Speed Up, Xavi Vierge dixième sur Suter et Remy Gardner onzième sur Mistral Tech 3. La deuxième Speed Up pilotée par Fabio Quartararo se classait douzième.

Chez les rookies, Joan Mir (Kalex Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) était seizième, Bo Bendsneyder (Mistral Tech 3) 21e, Romano Fenati 23e et Jules Danilo 25e.

Selon Oliveira, “Nous avons eu deux jours de tests assez positifs ici à Jerez. Nous avons pu travailler sur la configuration de la moto ainsi que sur de nouvelles suspensions, un nouveau châssis et un nouveau bras oscillant”.

Résultats de la deuxième journée en Moto2 :

1. Miguel OLIVEIRA 1:41.518
2. Francesco BAGNAIA 1:41.622 à 0.104
3. Alex MARQUEZ 1:41.719 à 0.201
4. Brad BINDER 1:41.776 à 0.258
5. Danny KENT 1:41.928 à 0.410
6. Mattia PASINI 1:42.066 à 0.548
7. Luca MARINI 1:42.115 à 0.597
8. Isaac VIÑALES 1:42.236 à 0.718
9. Lorenzo BALDASSARRI 1:42.296 à 0.778
10. Xavi VIERGE 1:42.306 à 0.788
11. Remy GARDNER 1:42.337 à 0.819
12. Fabio QUARTARARO 1:42.438 à 0.920
13. Sam LOWES 1:42.589 à 1.071
14. Héctor BARBERA 1:42.598 à 1.080
15. Andrea LOCATELLI 1:42.725 à 1.207
16. Joan MIR 1:42.741 à 1.223
17. Khairul Idham PAWI 1:42.849 à 1.331
18. Iker LECUONA 1:42.857 à 1.339
19. Simone CORSI 1:42.879 à 1.361
20. Tetsuya NAGASHIMA 1:42.892 à 1.374
21. Bo BENDSNEYDER 1:42.898 à 1.380
22. Marcel SCHROTTER 1:43.178 à 1.660
23. Romano FENATI 1:43.190 à 1.672
24. Stefano MANZI 1:43.197 à 1.679
25. Jules DANILO 1:44.816 à 3.298

Moto3 : Aron Canet dominateur

Le meilleur temps est revenu sans appel à Aron Canet pour le compte de l’équipe Honda Monlau Estrella Galicia 0.0 en 1’46.175, nettement devant Tony Arbolino, désormais chez Marinelli Rivacold Snipers. Le troisième chrono revenait à Dennis Foggia avec le Sky Racing Team VR46, nouveau champion du CEV Moto3 2018.

Résultats de la deuxième journée en Moto3 :

1. Aron CANET 1:46.175
2. Eskil SUTER 1:46.674
3. Tony ARBOLINO 1:46.756
4. Dennis FOGGIA 1:46.809
5. Kaito TOBA 1:46.877
6. Can ONCU 1:47.120
7. Nakarin ATIRATPHUVAPAT 1:47.173
8. Deniz ONCU 1:47.635

Photos © A.Rivero pour Circuito de Jerez

Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo Moto2