Au terme des deux jours de tests passés à Valencia pour l’intersaison 2017 du MotoGP, il est un pilote qui peut se targuer de se retrouver déjà en vacances. Il s’agit de Lorenzo qui a quitté une Ducati qu’il ne pourra retrouver qu’au terme de la trêve hivernale en toute fin janvier 2017, en raison de son contrat Yamaha en cours. Un délai durant lequel Ducati étudiera sa feuille de route donnée après ces essais sur le tracé Ricardo Tormo.

Des vacances forcées certes, mais une opportunité pour Ducati d’affiner sa copie GP17 suivant les annotations posées par Por Fuera. Ce dernier n’avait pas le droit de s’exprimer sur le sujet. Mais Gigi Dall’Igna, le chef d’orchestre des rouge sur le terrain, a donné son sentiment sur ces deux jours à Valencia : « je suis assez satisfait des impressions qu’il a données sur la moto. Dès les premiers tours, on a pu dégager les bons points et les moins bons par rapport à sa précédente machine ».

« Nous avons commencé les tests en utilisant d’abord la GP16, puis lors du dernier jours, on a fait des comparaisons entre l’ancienne et la nouvelle moto et on a testé aussi des pièces nouvelles. Je suis satisfait de ses analyses. Les temps au tour auraient pu être meilleurs, mais si nous avions voulu des performances plus rapides, nous aurions dû changer notre plan de travail. Le but n’était pas de définir un réglage qui l’aurait mieux satisfait, mais de mettre à l’épreuve des pièces. Et ça s’est avéré positif ».

Une explication qui se veut rassurante. Car à l’enthousiasmant troisième temps du premier jour à un peu plus d’un dixième du plus performant Viñales a succédé au second une huitième place à presque huit dixièmes du même leader sur la Yamaha. Le tout pendant que Dovizioso, troisième, maintenait l’écart à un peu plus de quatre dixièmes avec la M1 de tête.

« Nous avons à présent une idée claire de ce dont il a besoin. J’espère pouvoir lui donner satisfaction dès les prochains tests «  poursuit un Dall’Igna qui précise : « comme prévu, il faut faire progresser la moto dans les virages. Mais aussi dès les premiers instants de la remise des gaz. Jorge est un grand professionnel et ses analyses sont justes. Nous n’avons passé que deux jours ensembles et nous aurons l’occasion de nous connaître mieux lors des futurs essais à Sepang et à Phillip Island ». La rentrée pour Lorenzo sera le 31 janvier 2017 en Malaisie.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo