Bradley Smith était donc une des attractions de ce week-end sur le circuit de Spa-Francorchamps, dans le cadre des Bikers’ Classics.

Il était entouré par le staff de Tech3 Classic qui lui avait trouvé une  Yamaha ROC YZR-500, une machine à la fois fiable et puissante, par ailleurs déjà aperçue aux mains de Freddie Spencer lors de la Sunday Ride Classic 2014.

Le pilote britannique a donc joué le jeu de cette opération médiatico-sportive et s’est rendu en Belgique accompagné, comme toujours, de son père, ainsi que d’un assistant. Un voyage plutôt mal commencé avec un vol annulé…

Contrairement à un Grand Prix, ce genre de manifestation permet au public d’approcher ses stars sans autre barrière que celle de l’éducation, aussi Bradley Smith s’est volontiers prêté aux innombrables demandes de dédicaces.

Au moment de la première mise en route du 4 cylindres Yamaha, un sourire est apparu sur son visage et ses yeux ont brillé, du moins quelques instants, avant qu’il ne replongent ces derniers sur son inséparable smartphone.

La première séance a été rendue compliquée par de toutes petites averses qui ont amené Guy Coulon et Laurent Ducloyer à s’interroger puis à effectuer plusieurs changements de roues, entre slicks et pneus pluie. Finalement, c’est avec ces derniers que le numéro 38 est parti se familiariser pour la première fois de sa vie avec une 500 2temps, prudemment mais néanmoins plus vite que le reste du plateau.

L’après-midi et un soleil passager ont été l’occasion de passer les slicks et, pour Bradley Smith, de sa propre bouche, de mieux comprendre pourquoi il y avait tant de highsides dans ces années là…

Au final, le pilote Tech3 était plutôt ravi de sa journée et s’est déclaré prêt à recommencer.

Nous vous proposons 7 minutes de vidéo “avant” ainsi qu’une galerie de photos.

 

Tous les articles sur : Bradley Smith