Champion du monde MotoGP en titre, Marc Márquez apparaît encore une fois, et plus que jamais, comme le grand favori à l’aube de cette saison 2018.

À travers cette vidéo diffusée par Red Bull, le champion espagnol nous dévoile quelques spécificités physiques du pilotage d’une moto de compétition, ainsi qu’une musculature pour le moins impressionnante…

Marc Márquez : « J’ai commencé à travailler avec un entraîneur quand j’avais seulement 11 ans, en me concentrant fortement sur ma souplesse. Quand vous atterrissez dans les graviers, en chutant et en faisant des roulés-boulés, cela peut vous épargner un certain nombre de blessures. Le tronc supérieur est le plus important. L’abdomen également car quand vous déplacez d’un côté à l’autre en pilotant la moto, vous avez besoin de rester très stable.

Une autre partie qui nécessite beaucoup de travail sont les adducteurs, puisque cela vous aide à enserrer le réservoir. Vous utilisez les hanches pour piloter la moto. À part travailler sur l’équilibre, vous travaillez aussi les réflexes. La moto peut bouger deux ou trois fois de façon différente quand vous prenez une courbe et au final, votre corps doit savoir comment réagir rapidement. Au niveau physique, vos jambes travaillent beaucoup parce que, en fin de compte, vous poussez avec l’une tandis que l’autre se presse contre la moto. Avoir des réactions rapides et une bonne musculature vous permet de réagir rapidement et avec force.

Pour les mains, on peut travailler en dehors du gymnase, en pilotant en motocross, ce qui aide beaucoup à augmenter mes capacités de réaction. Vous vous entraînez en motocross, et bien que ce soit sur le même circuit, il change complètement entre la première heure du matin et les derniers moments de la journée. Des nids de poule et des ornières apparaissent, cela change chaque tour et cela rend l’improvisation incontournable. Être sur la moto est ce que j’aime le plus car je m’amuse vraiment et c’est la méthode d’entraînement la plus complète. »