Juste après les tests MotoGP de février 2016, la piste du circuit de Sepang a été entièrement rénovée. Plus qu’un simple re-surfaçage, chaque virage a été profondément réétudié par Jarno Zaffelli et sa société Dromo pour une meilleure adaptation à la moto.

Il en résulte des modifications légères mais notables des inclinaisons de la piste, en particulier dans le virage #15, mais également une refonte complète du système de drainage de la pluie qui, rappelons-le, a posé quelques gros problèmes lors des essais Michelin ayant nécessité du papier absorbant au mois de juillet.

Si bien que, quand les motos vont poser leurs roues sur la piste malaisienne vendredi prochain, personne n’aura réellement connaissance des performances qui y seront atteintes. Un indice, toutefois, la meilleure qualification en F1 est passée de 1:35.782 à 1:32.850, tandis que Tom Sykes (Superbike) a roulé en 2’02.246 en 2016, contre 2’03.240 en 2015…

Voici les principales modifications.

Revêtement: La piste ayant été entièrement refaite, sa surface est maintenant couverte de bitume liant et recouvrant l’agrégat de graviers. Au fur et à mesure de son usure, elle deviendra plus adhérente, ce qui n’est pas encore forcément le cas maintenant. Elle peut même l’être moins qu’auparavant, tout en étant plus rapide de par les modifications des virages détaillées ci-dessous.

sepang_circuitmap

Courbe 1: La zone de freinage du premier virage a été rectifiée pour éliminer les bosses et un bac à graviers a été installé à l’extérieur pour augmenter la sécurité des pilotes moto.

Courbe 2: La  visibilité des pilotes est améliorée afin qu’ils puissent voir à l’ intérieur du virage.

Courbe 3:  Amélioration du système de drainage par un changement de  l’inclinaison de la piste.

Courbe 4: Inclinaison de la piste plus prononcée pour une plus grande vitesse de passage.

Courbe 5:  Inclinaison de la piste plus prononcée pour une plus grande vitesse de passage et modification du profil de profil de la piste mais pas de son tracé. Passage plus rapide uniquement sur la bonne trajectoire. Drainage amélioré.

Passage en 5 et 6: Drainage amélioré.

Courbes 6, 7 & 8: Rectification pour enlever les bosses.

Courbe 9:  Inclinaison de la piste plus prononcée permettant une remise des gaz plus rapide. Plus raide sur la trajectoire, moins raide à l’intérieur.

Courbes 10 & 11 : Inchangées.

Courbe 12: Rectification pour enlever les bosses.

Courbe 13: Drainage amélioré. Des grilles de drainage ont également été installées en bord de piste pour éviter une accumulation d’eau sur la piste.

Courbe 15: Le dernier virage du circuit de Sepang est celui qui a reçu le plus de modifications. La plus importante consiste à avoir relevé l’intérieur du virage d’un mètre (virage en devers), à la fois pour éviter les problèmes d’accumulation d’eau et ralentir les motos.

 

 

 

Tous les articles sur :