C’est sous la domination d’un Lorenzo Baldassarri double vainqueur en deux Grands Prix disputés que le Moto2 arrive à Austin. Du jamais vu dans la catégorie depuis un certain Morbidelli en 2017. Mais le même Baldassarri n’a marqué qu’à une seule de ses cinq visites au Texas. Et ce n’était qu’une dixième place…

Dominique Aegerter (2014), Sam Lowes (2015 and 2016), Tom Lüthi (2017) et Álex Márquez (2018) sont les seuls quatre pilotes encore présents en Moto2 qui peuvent affirmer être montés sur le podium texan depuis que l’histoire a commencé en 2013.

Les six dernières courses Moto2 qui ont eu lieu sur le circuit des Amériques ont été remportés par six pilotes différents : Nico Terol (2013), Maverick Viñales (2014), Sam Lowes (2015), Álex Rins (2016), Franco Morbidelli (2017) et Francesco Bagnaia (2018). Seuls Rins et Morbidelli ont raflé la mise en partant de la pole position. Que nous réserve cette édition qui est aussi la troisième manche de la saison ?

Moto2™

2018

2019

FP1

2’12.104 Miguel Oliveira

FP2

2’11.104 Miguel Oliveira

FP3

2’11.135 Mattia Pasini

Q1

XXX

Q2

2’10.588 Álex Márquez

Warmup

2’11.216 Álex Márquez

CourseBagnaia, Márquez, Oliveira
Record

2’08.850 Álex Rins 2016

18°dans l’air et 28° sur la piste bosselée d’Austin, les conditions s’améliorent au Texas et d’autant plus que le soleil brille. Il faut en profiter, car il paraît que pour les prochains jours, le ciel ne serait pas aussi clément… Il fait, rappelons le, terminer parmi les 14 premiers pour avoir son ticket d’entrée en Q2. Aegerter va fêter son 200ème départ au Texas et dans le stand NTS, on note la présence de Raffin qui continue le remplacement d’Odendaal.

Mais le pigiste qui sera le plus observé est évidemment Pasini qui a le guidon d’un Fernandez convalescent aux côtés de Baldassarri. On rappellera que Manzi et Bulega sont aussi absents. Sui le premier est remplacé par Ruiu, le second ne l’est pas.

En 2’12.908, Schrötter ne tergiverse pas pour signer la première référence. Il améliore ensuite en 2’12.542, devant la SpeedUp de Navarro et Gardner. Alex Marquez puis Baldassarri suivent. Pratama chute au virage 2.

Alors que la mi-parcours approche, Pasini se poste dans le top 5 et montre qu’il n’a rien perdu de sa vitesse. Sam Lowes, quatrième confirme son intention de revivre sa victoire de 2015. Lüthi est sixième devant le leader du championnat, Gardner mais aussi Aegerter. Schrötter gère sa séance en montant le curseur à 2’11.530. Navarro le rejoint sous la zone de 2’12. Pour une fois, les écarts sont importants puisque les quatre premiers sont en une seconde.

Le dernier quart d’heure est sonné et Navarro claque un 2’11.401. Aegerter met sa machine estampillée MV Agusta quatrième. Le débutant Bastianini s’invite à la fête en grimpant sixième.

Les cinq dernière minutes sont entamée et c’est le moment que choisit Lüthi pour sortir du bois. Il signe un 2’11.338 qui lance l’épilogue de l’exercice. Binder signe le sixième temps pour KTM, mais on aperçoit furtivement un pilote gisant sur le bas côté. C’est Cardelus et virage 19…

Schrötter répond de belle façon à son équipier en 2’10.937. Mais on ira pas plus loin. A trois minutes du terme, le drapeau rouge est sorti, en raison de l’accident de Cardelus. Le classement donne un doublé Dynavolt devant la SpeedUp de Navarro, Lowes et Álex Márquez qui devance Binder. Ce qui nous fait quatre châssis dans le top 6.

L’interruption est de courte durée, le temps pour l’ambulance d’évacuer le malheureux pilote du team Sama Qatar Angel Nieto. Les hostilités reprennent pour un peu plus de deux minutes. Dixon chute au virage 12. C’est l’équipier de CardelusMarini profitera du sprint pour se positionner quatrième et Vierge huitième derrière Gardner. Brad Binder glisse neuvième et Pasini s’inscrit dixième. Baldassarri est seulement quatorzième et donc tout juste provisoirement en Q2…

Austin Moto2 FP1 : chronos

Crédit classement : MotoGP.com

 

 

 

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marcel Schrotter

Tous les articles sur les Teams : Dynavolt Intact GP