Le tracé d’Austin est considéré à juste titre comme le jardin d’un Marc Márquez qui n’a jamais connu la défaite depuis que le MotoGP est arrivé au Texas. Certes, mais ce jardin aurait apparemment bien besoin d’un rafraîchissement. Bosses et trous y ont ainsi élu domicile, un phénomène qui n’est pas nouveau et qui a déjà été dénoncé par les pilotes. Dès 2016, la question se posait. Des travaux auraient été faits pour réduire les bosses. Mais on n’en sait pas plus. Et les photos de la dernière compétition automobile qui date de quelques jours ne rassurent pas du tout…

Le site d’Austin est agréable pour des spectateurs qui y trouveront des infrastructures modernes capables de recevoir 120.000 personnes. Mais sur la piste, pour les pilotes, le lieu du Grand Prix des Amériques est évalué bien différemment.

Depuis 2016, soit quatre ans et demi après l’inauguration du COTA, le revêtement de la piste nord-américaine est critiqué par les pilotes MotoGP. Valentino Rossi, qui est devenu le principal porte-parole du sujet en 2018, a comparé la piste texane à celle de son ranch : « il y a trois ou quatre bosses qui sont très grosses, certaines dans la ligne droite. La moto se déplace beaucoup à plus de 300 km/h et ça constitue une situation critique. Même l’adhérence n’est pas bonne, mais je suis plus inquiet pour les bosses. L’année dernière, nous avons demandé des améliorations, ils ont fait quelque chose, mais malheureusement, cela ne fonctionne pas. Pour compliquer davantage la situation, il faut aussi faire avec la présence de poussière : C’était comme être au Ranch ! ».

Pour lui faire écho un autre vétéran du Moto GP, Dani Pedrosa ajoutait : « la piste est incroyablement irrégulière cette année. Il y a des endroits où les bosses sont énormes dans les zones de freinage. Cela ressemble à une piste de motocross ». Andrea Dovizioso a annoncé il y a quelques jours la situation critique suivante : « Notre objectif à Austin sera de monter sur le podium. Dans un certain sens, cela ressemblerait presque à une victoire, mais nous devrons tout d’abord comprendre comment seront les conditions de la piste. Et j’espère que la situation s’est un peu améliorée ».

Piero Taramasso, directeur de Michelin Motorsport, a annoncé que certains travaux avaient été effectués, mais on ignore de quel type et de quelle portée. « Il y a eu des travaux pour essayer de réparer les trous, mais c’est précisément ce qui crée un facteur inconnu. Nous verrons ensuite comment l’asphalte se comportera par rapport à l’année dernière ».

Des nouvelles en provenance des États-Unis annoncent que non seulement la surface, malgré les travaux de maintenance (rabotage) effectués en janvier dernier, présenterait de nouvelles fissures, en plus des ondulations causées par les voitures de Formule 1 aux points de freinage. C’était en octobre dernier. Les monoplaces de l’Indycar ont pris la piste le week-end dernier du 22 au 24 mars, où les trous ont été aperçus. Depuis lors, moins de 20 jours se sont écoulés, une période impossible pour pouvoir effectuer des travaux de restructuration dans les zones les plus touchées…

Les pilotes MotoGP présents sur place ont été interrogés lors de la conférence pré-événement du Grand Prix des Amériques.

Marc Márquez : « oui, j’ai un peu vérifié et je sais qu’ils ont fait quelques modifications. Ils n’ont pas fait ce qu’on avait demandé en Safety Commission mais nous verrons en FP1 comment ça se passe sur la piste. Mais bien sûr, cette piste est assez bosselée et c’est l’une des pistes du calendrier les plus difficiles à cet égard. Et c’est vraiment dommage car c’est l’un des meilleurs tracés ! Donc, oui, on espère qu’ils ont fait un bon travail et nous verrons demain ».

Andrea Dovizioso : « je n’ai pas encore fait mon tour de reconnaissance, je le ferai plus tard pour voir les différences. Je suis inquiet car il n’est pas vraiment possible de résoudre les problèmes qui existent sur cette piste, ce qui est vraiment mauvais car c’est l’une des plus belles de notre championnat. Donc je pense que la situation n’est pas facile à gérer. Le problème, c’est qu’il y a des bosses partout et c’est très difficile de piloter en moto, pas seulement d’être rapide. C’était très difficile. On dirait que l’asphalte, ou le sol en dessous de l’asphalte, bouge partout. C’est donc difficile à réparer, sauf si vous faites des travaux complets. Du moins, je pense ».

Álex Rins : « oui, comme ils l’ont dit, le tracé est incroyable et le seul problème, c’est les bosses. L’année dernière, ils ont essayé de faire quelque chose et réparer, et ce n’était pas bien dans la ligne droite car elle était pleine de pierres. Nous espérons que cela aura disparu cette année car c’était un peu dangereux que vous suiviez quelqu’un. Mais je n’ai pas encore vérifié la piste ».

Valentino Rossi : « Oui, c’est vraiment dommage car le circuit est fantastique. Mais il est également assez récent donc la piste souffre beaucoup, en ce qui concerne le problème des bosses, peut-être à cause de quelque chose qui provient du sous-sol. C’est un problème car à 3 ou 4 endroits, elles sont très très grosses. Je n’ai pas encore vérifié la piste donc nous devons voir, car les dernières années ils ont essayé de faire quelque chose contre les bosses, mais malheureusement ils n’ont pas amélioré. Mais c’est comme ça. Nous devons vérifier et peut-être que demain ce sera mieux ».

Jack Miller : « je pense la même chose. La piste elle-même, comme Vale l’a dit, n’est pas très vieille et nous avons beaucoup d’autres circuits au calendrier qui sont plus vieux et pas autant bosselés. Je pense que cela a définitivement quelque chose à voir avec le sous-sol ici car il semble qu’il y a beaucoup d’argile. Si je me souviens bien, il y a eu beaucoup de pluie durant la première année et les choses ont bougé. L’année dernière ou l’année d’avant, la piste était bosselée, en particulier dans la ligne droite. Les zones de bosses sont devenues plus prononcées et plus longues. Je suis donc curieux de voir le travail qu’ils ont fait cette année pour voir s’il s’agit d’une amélioration ou de rafistolages pas terribles ».

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Repsol Honda Team