Le tenant du titre a évité le pire en Espagne, engrangeant des points précieux lors de chacune des courses disputées pour demeurer au niveau de son adversaire turc au championnat.

Une chose est désormais sûre après la fin de la septième manche du Superbike : La domination de Jonathan Rea, sextuple tenant du titre de la catégorie, est plus que jamais remise en cause. A la fois par Toprak Razgatlioglu bien entendu, qui partage désormais avec lui la première place du championnat avec 311 points, mais aussi par Scott Redding, revenu du diable Vauvert ce weekend pour signer deux nouvelles victoires et se relancer dans la quête du titre.

 

 

Mais si le pilote Kawasaki est plus en difficulté que les saisons précédentes, il parvient tout de même constamment à limiter les dégâts en terminant chaque épreuve sur le podium. Ce fut encore le cas dimanche, où il a assuré la deuxième place lors de la Course Superpole le matin, avant de finir troisième à l’issue de la Course 2 l’après-midi, sur une machine en délicatesse sitôt le mercure devenu plus élevé.

A l’arrivée, le Nord-Irlandais se voulait beau joueur face aux deux pilotes qui l’ont précédé sous le drapeau à damier. « Ce fut une course solide, mais au début je n’avais pas le rythme pour suivre Toprak [Razgatlioglu] », a-t-il ainsi concédé au micro du site officiel du Superbike. « J’ai essayé de les suivre pendant à peu près une dizaine de tours. J’étais dans le coup, en particulier dans l’enchaînement des virages 3 à 6, qui est un secteur assez bosselé, mais à cause de mon pneu j’ai aussi commencé à perdre du terrain dans les portions où eux étaient rapides. »

 

Une erreur qui coûte cher dans le dernier virage

Rea aurait même pu se maintenir en deuxième position si une erreur dans le dernier virage ne l’avait contraint à céder le passage à Redding. « J’ai même fait une grosse glissade dans le dernier virage, et c’est ce qui a donné la possibilité à Scott de me passer. Par la suite les deux ont eu un bien meilleur rythme que moi, et je n’ai tout simplement pas été en capacité de les suivre. Je leur tire mon chapeau, ils ont fait du très bon boulot. »

 

 

Faute d’un rythme suffisant pour espérer jouer la victoire, le pilote Kawasaki a dans un premier temps assuré sa troisième place et les précieux points qui vont avec, avant tout de même d’essayer de revenir sur un Redding un peu plus emprunté en fin de parcours. « “J’ai pensé qu’un coup était effectivement possible dans les trois derniers tours », reconnait-il. « Je voyais Scott qui manquait pas mal de points de corde et partait souvent large. J’avais bien envie de le passer, mais c’était vraiment trop juste car il était rapide dans des secteurs où moi je ne l’étais pas. »

Victime de problèmes de grip sur une piste dont il faisait la connaissance, Rea a donc fait le dos rond ce weekend pour limiter la casse. En ce sens sa mission a été accomplie avec succès étant donné qu’il n’est en rien décroché au championnat, bien au contraire.

 

Du mieux prévu lors des prochaines manches

La prochaine manche, qui se déroulera à Magny-Cours dans deux semaines, sera à l’inverse un formidable terrain pour se relancer pour le Britannique, qui s’y est imposé à deux reprises l’an passé. « Cela n’a pas été un weekend facile pour nous mais on a été dans le coup. Cette piste ne nous a pas vraiment été favorable, mais j’essaie de rester positif en me disant que les prochaines seront bien meilleures pour nous. La compétition est vraiment à un très haut niveau, et pour ma part j’attaque au maximum, mais Toprak et Scott étaient juste un cran au-dessus ici en Navarre. »

Ces derniers ont également brillé en France lors des deux dernières éditions qui se sont tenues sur le circuit nivernais. De quoi assurer un nouveau weekend spectaculaire et riche en rebondissements dans deux semaines.

 

Superbike Navarre – Résultats Course 2 :

Crédit classement : WorldSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea