La journée a été intense, aujourd’hui à Suzuka, lors des 10 séances qui l’ont composée, sous une forte chaleur et un ciel couvert.

Tout d’abord, dans la matinée, l’unique séance d’essais libres a permis de voir la Yamaha officielle #21 se montrer à nouveau la plus rapide, mais seulement pour 3 centièmes, devant la Kawasaki #11 du team Green.

La Honda officielle #33 du team HRC s’est positionnée à 7 dixièmes, la Yoshimura Suzuki #12 et la Honda MuSASHI à 1,1 seconde.

Pour le titre mondial, les forces en présence se répartissaient entre la FCC TSR Honda, 8e à 1,6 seconde et la GMT 94 Yamaha, 16e à 2,9 secondes.

Puis les qualifications ont débuté, séparément pour chaque couleur de pilotes, ce qui permet de mieux situer les forces en présence, en sachant que, généralement, seuls les 2 plus rapides d’une équipe participent concrètement ensuite à la course. Cela va très vite et les pilotes font généralement un maximum de 6 ou 7 tours lancés.

QP1 Pilotes bleus :
En 2’06.7, le rythme s’accélère et Takumi Takahashi (Red Bull Honda with Japan Post #33) place la Honda officielles en tête, 8 centièmes devant Katsuyuki Nakasuga (YAMAHA FACTORY RACING TEAM #21). Les 4 usines restent dans le Top 5 mais c’est la première fois que la Honda domine une séance. Derrière, on trouve Tsuda (Suzuki #12), Aegerter (MuSashi Honda #634) et Watanabe (Kawasaki #11).

QP1 Pilotes jaunes :

Jonathan Rea (Kawaski #11) augmente encore le rythme et s’impose 3 dixièmes devant Alex Lowes (Yamaha #21). Seules ces 2 motos et la Honda officielle #33 sont dans la même seconde malgré les belles résistances de Sylvain Guintoli (Suzuki #12) et Marvin Fritz (Yamaha YART #7).

QP1 Pilotes rouges :

Comme hier, Randy de Puniet s’est montré particulièrement véloce sur la Honda MuSASHI #634, devant Leon Haslam (Kawasaki Team Green #11), Michael van der Mark (Yamaha officielle #21) et Bradley Ray (Yoshimura Suzuki #12).

Par ailleurs, PJ Jacobsen (Red Bull Honda with Japan Post #33) s’est finalement relativement vite habitué à sa nouvelle monture, alors que pour le titre mondial la GMT 94 Yamaha aux mains de Mike Di Meglio s’est avérée plus rapide que la FCC TSR Honda d’Alan Techer, ce dernier souffrant encore de ses blessures.

Après cette première salve, la hiérarchie basée sur la moyenne des meilleurs chronos des trois pilotes se présente donc comme suit, avec seulement 4 motos dans la même seconde:

On repart pour un tour…

QP2 Pilotes bleus :

Katsuyuki Nakasuga (Yamaha officielle #21) fait parler la poudre et réalise le meilleur temps provisoire du week-end en 2’06.263.
Derrière, tout le monde tire la langue, à plus d’une seconde…

QP2 Pilotes jaunes :

C’est le coup de tonnerre de la journée, et sans doute même du week-end, voire des éditions à venir: Jonathan Rea explose littéralement le record appartenant jusqu’à là à Pol Espargaro depuis 2015, avec un chrono de 2’05.168 plus de 8 dixièmes plus rapide que celui de l’Espagnol !

La concurrence est reléguée à plus de 2 secondes !

QP2 Pilotes rouges :

Leon Haslam, bien que nettement moins rapide, enfonce le clou en caracolant en tête de la dernière séance qualificative de la journée, presque une seconde devant ses camarades.

Au final, en faisant la moyenne des meilleurs chronos de chaque pilote, la Kawasaki #11 du team Green domine d’autant plus nettement qu’il est tout à fait possible que son pilote le moins rapide (Kazuma Watanabe) ne participe pas concrètement à la course.

De même, en théorie, on pourrait se passer de Michael van der Mark chez Yamaha, de PJ Jacobsen chez Honda, voire même de Sylvain Guintoli chez Suzuki, aujourd’hui ponctuellement moins rapide que ses coéquipiers. Sauf que, évidemment, intervient également une notion incontournable de fiabilité et d’expérience lors d’une telle course d’endurance.

On notera par ailleurs que les 8 premières machines sont équipées des fameux pneus Bridgestone spécialement développés pour l’occasion, alors que la Moriwaki (9e) est la première moto équipée en Pirelli. Quant aux Dunlop, on vous laisse chercher vous-même…

Pour le titre mondial, si la FCC TSR Honda possède toujours un léger avantage, la GMT94 Yamaha est loin de rendre les armes…

La journée s’est terminée par des essais de nuit…

Demain, de 8h30 à 10h00,  aura lieu le Top 10 Trial, sorte de Superpole sur un unique tour lancé pour déterminer la grille de départ définitive. Rien n’est donc encore joué…

Les chronos live du Top 10 Trial sont à vivre samedi en streaming sur le site web NicoNico.

Liste des engagés (au 20 juillet)

Horaires

Live Timing



Tous les articles sur les Pilotes : Alan Techer, Mike di Meglio, Randy de Puniet