Une finale de saison palpitante en République Tchèque a récompensé d’une deuxième place le combat héroïque de Marvin Fritz, Karel Hanika et Niccolò Canepa du YART Yamaha, manquant la victoire pour 0,070 seconde après une épreuve passionnante.

Parti en pole position après une performance impressionnante lors des qualifications jeudi, Marvin Fritz a donné le coup d’envoi de la dernière course de l’année du championnat du monde d’endurance FIM, mais un départ malheureux pour l’Allemand a relégué l’équipe en queue de peloton au premier virage.

Malgré cela, Fritz a gardé la tête baissée et la Yamaha numéro 7 s’est rapidement retrouvée dans le top 15. Frappant à la porte du top 10 à la cinquième minute, elle a poursuivi sa remontée pour figurer en deuxième position avant de s’arrêter pour son premier arrêt à la 53e minute.

Un problème dans les stands a vu le héros local Karel Hanika émerger en sixième position avec du travail à faire. Sans se laisser abattre, Hanika s’est immédiatement attelé à ramener l’équipe dans la course au podium avec un relais solide.

Le guidon passé à un Niccolò Canepa convalescent, l’Italien a immédiatement engagé la bataille avec Sylvain Guintoli et a devancé la Suzuki pour la deuxième place, avant qu’un autre relais incroyable de Fritz a permis au YART de réduire l’écart à 23 secondes à la mi-course.

Réduisant l’écart tour par tour sur la R1, équipée de pneus Bridgestone , l’Allemand a ramené le YART à portée de tir des leaders avant que Hanika ne porte une attaque décisive. Un dépassement net par l’extérieur au virage 19 a permis à l’équipe Yamaha autrichienne de prendre la tête de la course.

Alors que le YART détenait un avantage confortable, la course a pris un autre tournant lorsque la VRD IGOL EXPÉRIENCES, l’un des prétendantes au championnat, a été victime d’une défaillance technique qui a entraîné la mise en place d’une voiture de sécurité pendant que la piste était nettoyée. Après avoir patienté pendant la période de sécurité, Hanika a plongé dans les stands pour un “splash and dash” avant de remonter sur la R1 pour un double relais.

Une fois de plus, sa course a été stoppée par une deuxième voiture de sécurité. Alors que la course reprenait à un peu plus d’une heure de l’arrivée, Hanika héritait de la tête après un arrêt aux stands pour les leaders. Déterminé à ramener la R1 en première place, l’ancien pilote Moto3 continuait à attaquer, creusant un écart de 36,806 secondes avant son dernier arrêt.

Avec Marvin Fritz au guidon pour ce troisième et dernier relais, la Yamaha est revenue sur la piste en deuxième position, à 14,448 secondes de la BMW.

En établissant un nouveau meilleur tour en course lors du 193e tour à Most, il a continué à mettre la pression sur son rival devant, mais ce n’était pas suffisant. Sachant qu’il devait augmenter le rythme, Fritz a attaqué au maximum, en réalisant un autre meilleur tour en course. Réduisant l’écart à 2,713 secondes à dix minutes de l’arrivée, le champion 2014 de la catégorie IDM Supersport 600 a franchi la barrière des 1’33, signant deux autres meilleurs tours dans les derniers instants de la course.

Réduisant l’écart à moins d’une seconde, Fritz a entamé son dernier tour, mais une petite glissade au moment d’ouvrir l’accélérateur lui a fait perdre un temps précieux. N’abandonnant pas, un secteur intermédiaire sensationnel l’a remis dans la course, et le pilote Yamaha a cherché à devancer la BMW sur la ligne, ce qu’il n’a pas pu faire pour seulement 0,070 seconde, le plus petit écart jamais vu dans la catégorie !

Le YART Yamaha obtient néanmoins son premier podium de l’année avec cette deuxième place.

Avec 41 points, YART Yamaha se hisse à la sixième place du classement général avec un total de 88 points. Yamaha remporte le titre de constructeur avec un total de 202,5 points.

L’équipe du YART Yamaha va maintenant entamer une période hivernale chargée avant de revenir pour une nouvelle course au titre avec Marvin Fritz, Karel Hanika et Niccolò Canepa en 2022.

Marvin Fritz :
“Nous sommes heureux de la deuxième place car l’équipe méritait vraiment un bon résultat. Je suis évidemment en colère et déçu d’avoir perdu avec un si petit écart car nous voulions vraiment gagner ici à Most. Nous avons eu un départ difficile, un problème qui, avec le timing malheureux de la voiture de sécurité, nous a fait perdre plus de deux minutes au total. Nous avons travaillé dur en tant qu’équipe et mes coéquipiers ont roulé brillamment pour combler l’écart. Mais malgré ces problèmes, nous avons terminé la course à 0,070 seconde, ce qui montre la vitesse que nous avions. Nous devons être positifs car nous n’étions qu’à une seconde du temps de Toprak en World Superbike ici. En regardant en arrière, cela a été un bon week-end parce que nous étions rapides aux essais, nous avons eu une qualification incroyable et nous avons terminé la course avec le meilleur tour et si près de la victoire. Nous devons prendre cette motivation, travailler sur les domaines dans lesquels nous avons le plus de difficultés et revenir plus forts en 2022.”

Karel Hanika :
“C’est un peu un sentiment mitigé après la finale à Most. D’un côté, je suis heureux parce que nous avons terminé sur le podium, mais c’est dommage de manquer la victoire à la maison. Notre objectif était de gagner et c’est dur de le manquer par le plus petit des écarts. Nous avons eu un problème au départ et avons perdu beaucoup de temps, mais nous avons pu le résoudre pour le reste de la course avec une stratégie différente et surtout regagner le temps perdu. C’était difficile de terminer le double relais mais j’ai essayé de rester concentré et dans la deuxième partie du relais, j’ai pu combler l’écart avec la BMW. Marvin a fait un excellent travail pour combler les 15 dernières secondes, c’est juste un peu dommage que nous ayons manqué la victoire ! L’équipe a fait un travail incroyable, je veux donc les remercier pour leur travail acharné ce week-end et tout au long de l’année. J’espère que nous aurons un peu plus de chance l’année prochaine car cette année a été difficile. Nous sommes l’équipe la plus rapide avec les coureurs les plus rapides, donc nous devons revenir plus forts l’année prochaine et nous battre pour la couronne EWC. Merci à Mandy Kainz et à la famille YART pour cette opportunité et nous reviendrons plus forts en 2022.”

Niccolo Canepa
“Nous sommes heureux de notre performance ici à Most. Normalement, lorsque vous manquez la victoire comme nous l’avons fait, ce n’est pas un sentiment agréable, mais aujourd’hui c’est le contraire. Nous étions tous les trois les pilotes les plus rapides et la moto était parfaite. J’étais incroyablement heureux de mon relais car cette semaine, je n’ai pas fait plus de cinq tours d’affilée à cause de ma maladie. Nous avons réussi à faire 33 tours d’affilée et nous étions rapides jusqu’au dernier tour, donc pour ça, je suis content ! A la fin, Marvin  a fait un travail impressionnant pour rattraper les difficultés que nous avons rencontrées au début de la course. Nous avons également perdu un peu de temps avec l’arrêt supplémentaire pour le carburant et pour cette raison, nous n’avons pas été en mesure de combler l’écart avec les leaders. Mais nous partons d’ici sans regret parce que nous avons été vraiment forts et que nous pouvons partir en hiver mentalement forts et prêts à nous battre à nouveau en 2022. Maintenant, en tant qu’équipe, nous devons nous préparer et revenir plus forts la saison prochaine, car les problèmes que nous avons rencontrés cette année nous ont coûté le titre. Je veux dire merci à l’équipe du YART parce que tout le monde a fait un travail incroyable, les arrêts au stand ont été incroyables toute l’année, donc je suis heureux que nous puissions terminer cette saison avec un podium pour récompenser leur travail acharné.”

Mandy Kainz – YART Yamaha Official EWC Team, propriétaire de l’équipe
“Manquer la victoire avec un si petit écart est difficile car nous étions de loin l’équipe la plus rapide sur la piste aujourd’hui. En tant que protagonistes du championnat, nous devons être fiers de la course d’aujourd’hui car, pour la promotion pour l’Endurance et pour nous au YART, nous avons offert un spectacle fantastique aux fans. Nos trois pilotes étaient constamment les plus rapides sur la piste et nous avons battu nos adversaires en termes de rythme, nous avons juste perdu trop de temps là où nous n’en avions pas besoin. Nous avons eu un problème de démarrage de la moto qui nous a coûté au départ, puis 25 secondes de plus lors de notre premier arrêt aux stands. Nous avons ensuite fait un autre arrêt aux stands entre les voitures de sécurité à cause de la consommation de carburant, ce qui nous a mis un arrêt derrière la BMW, mais malgré tout cela, nous sommes revenus nous battre pour la victoire jusqu’à la toute fin. Nous prenons les points positifs de cette course, à savoir que nous sommes les plus rapides, mais nous devons travailler dur tout au long de l’hiver. Nous devons travailler sur nos faiblesses et revenir en 2022 plus forts et nous battre pour le titre mondial EWC.”

 



Tous les articles sur les Pilotes : Karel Hanika, Niccolò Canepa

Tous les articles sur les Teams : YART-Yamaha