Au Mans, on a cru l’avoir perdu pour le reste de la saison après un début de saison commencé en fanfare et marqué par une victoire à Austin. Mais au Mugello il a rappelé qu’il faudrait bel et bien compter sur lui et sa Suzuki. Álex Rins est celui-là et c’est le troisième au championnat, à 15 points de Dovizioso et à 27 du leader Marc Márquez. Ce week-end, ce sera le rendez-vous de Catalogne, un tracé qui devrait plaire à la GSX-RR, comme d’ailleurs celui qui suivra…

Álex Rins a marqué 88 points depuis le début de cette saison et il compte 55 unités de plus dans sa besace que l’an dernier à la même période. C’est dire les progrès faits par le premier pilote Suzuki qui s’est contenté de la quatrième place lors du dernier Grand Prix d’Italie. Mais il a tout de même furtivement mené la course au Mugello alors que son moteur est bien moins fringant que la concurrence, Yamaha exceptée, et il a été une menace constante pour le trio de tête en lutte pour la victoire. D’ailleurs, avec un tour de plus, on ne donnait pas cher de la peau de Dovizioso

Pour le moment, il a remporté une victoire à Austin et un podium à Jerez, avant son prochain rendez-vous à Barcelone devant son public qui aura lieu ce week-end. Interrogé sur son rôle dans la course au titre, l’Espagnol commente : « je me sens comme avant et après Austin. Nous savions que les dernières courses après Austin allaient être un peu plus difficiles pour nous, nous avons essayé de marquer des points. La pire course était certainement au Mans. Mais nous sommes prêts à nous battre ».

Le plus gros problème d’Álex Rins concerne les qualifications. Sa meilleure position de départ jusqu’à présent est une septième place à Austin, qu’il a transformée en victoire. La deuxième meilleure position de départ a été la neuvième place à Jerez et il a pris le podium. Dans les courses restantes, il a remonté entre six à onze positions jusqu’au résultat final.

Avec une meilleure qualification, le pilote Suzuki aurait probablement pu se battre pour le podium ou même pour la victoire à chaque course. Mais Álex Rins est confiant dans l’attente de pistes plus favorables pour sa Suzuki GSX-RR : « avec Montmeló et Assen, il y a maintenant deux pistes qui devraient être les nôtres, et dans la seconde partie de la saison, j’aime toutes les pistes plus ou moins ». Apparemment, le meilleur reste à venir…



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar