Le matin du Grand Prix de Catalogne a été l’apanage de l’expérimenté Tom Lüthi qui revit cette saison après une dernière campagne décevante passée pourtant en MotoGP. Au passage, Tom Lüthi a franchi la ligne d’arrivée à la troisième place du  Grand Prix d’Italie. Il s’agissait de son 50ème podium dans la catégorie intermédiaire (48 x Moto2 et 2 x 250cc), égalant Phil Read à la quatrième place de la liste des coureurs ayant obtenu le plus de podiums derrière Anton Mang (60 podiums), Max Biaggi (53) et Tetsuya Harada (53).

Tom Lüthi (2010, 2012, 2013 et 2017) est, avec Álex Márquez (2017 et 2018), le seul autre pilote de la grille actuelle à être monté sur le podium en Moto2 sur le circuit de Catalunya. Et c’est justement Álex Márquez qui le suivait ce matin dans la hiérarchie. Quel sera le verdict de cet après midi ?

Barcelone Moto2™

2018

2019

FP11’44.225 Francesco Bagnaia1’44.673 Tom Lüthi
FP21’44.340 Álex Márquez
FP31’43.560 Francesco Bagnaia
QP1

XXX

QP21’43.474 Fabio Quartararo
Warmup1’43.628 Fabio Quartararo
CourseQuartararo, Oliveira, Márquez
Record1’43.474 Quartararo (2018)

27° dans l’air et 43° sur la piste et tout danger de pluie écarté, telles sont les conditions offertes aux protagonistes pour cette dernière séance d’essais de cette première journée du Grand Prix de Catalogne.

Gardner chute d’entrée au virage 11. Son équipier Nagashima se poste en revanche en tête avec un premier chrono de référence de 1’45.329. Baldassarri se réveille et fait mieux en 1’45.156, suivi par Alex Marquez et Fernandez, puis Lüthi. Voilà le décor planté ! Bendsneyder pointe crânement au sixième rang avec sa NTS. La première KTM est troisième avec Binder.

Le premier quart d’heure est passé lorsque Álex Márquez passe la barre des 1’45 au tour en 1’44.910. Navarro suit avec sa Speed Up pour 189 millièmes. Mais il reçoit le drapeau l’informant que sa moto a des ennuis mécaniques susceptibles de constituer un danger pour lui-même ou pour les autres coureurs et qu’il doit immédiatement quitter la piste.

A mi séance, Marini grimpe sixième. Il devance Vierge, Nagashima, Bendsneyder sur sa NTS et Di Giannantonio dans un top 10 où on ne recense aucune KTM… Binder est quinzième et premier des machines autrichiennes. Marini quant à lui poursuit son effort et se hisse troisième. Fernández, second rejoint Álex Márquez dans la zone haute des 1’44 au tour. Les dernières quinze minutes se profilent…

Brad Binder connaît un souci technique sur sa KTM. Comme si le manque de performance de sa machine ne suffisait pas à son malheur… Le pigiste Folger est 19e. Navarro reprend la piste mais chute au virage 5. Sa journée est terminée alors qu’il reste douze minutes de piste.

Les cinq dernières minutes sont entamées lorsque Baldassarri se rapproche de 64 millièmes d’Álex Márquez. Son équipier Fernández suit ainsi que Marini. Bien que hors de combat, Navarro est encore le top 5 aux portes duquel frappe Lüthi sixième. Vierge chute au virage 10, il était neuvième. Lüthi, dans le même temps claque un 1’44.870 qui lui donne les commandes de l’exercice. Mais Fernandez réplique avec 88 millièmes de mieux.

Aegerter tombe au virage 10. Il était 22e. Bulega n’est pas loin de s’y mettre mais sauve les meubles…

On en restera là. Fernández vire en tête devant Lüthi, Márquez, Baldassarri, le débutant Bastianini, Marini et Navarro. Di Giannantonio suit avec l’autre Speed Up, alors que Locatelli et Corsi ferment le top 10 à Binder et sa KTM.

Grand Prix de Catalogne, Barcelone, Moto2, FP2 : chronos

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Augusto Fernandez

Tous les articles sur les Teams : Pons HP 40