Mine de rien, elle a fait du bruit dans le box Honda cette escapade de Jorge Lorenzo au Japon. Ceci dans le but de prendre langue directement avec les ingénieurs de chez Honda pour trouver une solution à ses piètres performances depuis le début de cette saison. Qui est sa première avec la RC213V. Une initiative qui a un tantinet agacé Marc Márquez. Du coup, le team manager Alberto Puig a dû sortir du bois pour mettre les choses au clair…

Le responsable de l’équipe Repsol Honda, Alberto Puig, a longuement parlé de la situation délicate de Jorge Lorenzo en soulignant que « Honda a toujours respecté les contrats, que personne n’a pour l’instant envisagé la possibilité d’annuler. Mon opinion est d’écouter ce qu’il dit, de rassembler des informations et d’essayer de l’aider. Il dit que la moto n’est pas confortable. À partir de là, nous avons essayé et nous essayons de le mettre à l’aise. Son argument n’a jamais été que la moto ne fonctionnait pas bien mais qu’il n’y arrive pas à cause de problèmes d’ergonomie. C’est ce qu’il nous a transmis ».

Le HRC souhaite aider Jorge Lorenzo à se battre pour le podium, un défi personnel qui ne gênera en rien le travail et les exigences de Marc Márquez, qui restera le principal pilote. « Marc est le leader de l’équipe, il est le porte-drapeau et maintient les résultats de cette équipe » a déclaré Alberto Puig. « C’est comme ça depuis longtemps. Ce qui est surprenant pour le moment, c’est le comportement de Jorge, à cause de tous les problèmes qu’il peut avoir. Il reconnait ne pas convenir à la moto. Et la raison, selon lui, est la suivante : La seule chose que nous puissions faire chez Honda est d’essayer de lui donner une moto plus confortable ».

Il a révélé que l’idée d’aller au Japon « vient du sens commun : Quelque chose qui ne fonctionne pas doit être tenté pour le résoudre. C’est pourquoi il a été décidé d’aller au Japon plutôt que de faire des choses en Europe avec des informations japonaises. Parfois, il vaut mieux aller directement sur la place ».

Marc Márquez fixera également la ligne à l’avenir, et au vu de ses résultats, il ne pourrait en être autrement. « Jorge ne s’adapte pas à la moto, c’est ce qui se produit, mais ce n’est pas comme si la moto ne fonctionnait pas. C’est plus un problème d’adaptation de Jorge à la Honda. Cette année, nous avons franchi une étape importante vers le niveau de puissance… Les motos ne sont jamais parfaites et nous devons toujours nous améliorer, mais nous ne pouvons pas nous attendre à changer complètement de moto simplement parce que le pilote ne s’adapte pas, surtout si la moto gagne et mène le championnat ». Une dernière remarque qui désespérera sans doute un certain Cal Crutchlow



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team