Jorge Navarro s’est qualifié pour la deuxième fois consécutive en pole position lors de sa 40ème course en Moto2. Avec celle obtenue à Jerez, ce sont les premières pole positions consécutives de sa carrière en Grand Prix.

Il s’agit de la 12ème pole position pour Speed ​​Up depuis le lancement de la catégorie Moto2 en 2010 et de la première consécutive pour un pilote Speed ​​Up depuis Andrea Iannone à Assen, en Catalogne et en Allemagne en 2010. Nous publierons d’ailleurs bientôt une interview du créateur de cette étonnante Moto2 italienne…

L’embellie ira-t-elle jusqu’à la victoire ce dimanche dans la Sarthe malgré la forte opposition des troupes Kalex représentées par Tom Lüthi (Kalex, Dynavolt Intact GP) et ses quatre victoires au Mans, Álex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Mattia Pasini (Kalex, Petronas Sprinta Racing) qui a chuté en Q2, Xavi Vierge (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) et Andrea Locatelli (Kalex, Italtrans Racing Team, meilleure performance en qualifications depuis son entrée dans la catégorie Moto2 en 2017) qui complètent les deux premières lignes ?

Avant de répondre à cette question, ainsi qu’à celle de la compétitivité du leader du championnat Lorenzo Baldassarri (Kalex, Flex-Box Pons HP 40) qui a toujours échoué à marquer des points au Mans en Grand Prix, et du nouveau châssis KTM de Brad Binder (KTM, Red Bull KTM Ajo), voici le tableau qui rappelle les faits avant la course qui se jouera sur 25 tours avec 15° dans l’air et 18° au sol, mais une piste toujours sèche malgré un ciel menaçant…

Le Mans Moto2™

2018

2019

FP11’37.001 Marcel Schrötter1’36. 894s Andrea Locatelli
FP21’37.082 Francesco Bagnaia1’36.551s Brad Binder
FP31’36.748 Marcel Schrötter1’40.614 Steve Odendaal
Q1

XXX

1’49.102 Tom Lüthi
Q21’36.188 Francesco Bagnaia1’49.055 Jorge Navarro
Warmup1’37.453 Mattia Pasini1’37.796 Remy Gardner
CourseBagnaia, Márquez, Mir
Record1’36.188 Bagnaia (2018)

A l’extinction des feux rouges, Tom Lüthi laisse tout le monde sur place et aborde la chicane Dunlop largement en tête alors que, derrière, Andrea Locatelli (Kalex, Italtrans Racing Team) y chute lourdement.

Le pilote suisse précède Álex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Xavi Vierge (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Jorge Navarro (Speed Up, +Ego Speed Up), Lorenzo Baldassarri (Kalex, Flex-Box Pons HP 40) et Brad Binder (KTM, Red Bull KTM Ajo) qui dispose d’un nouveau châssis KTM.

Malheureusement, dans le 2e tour, Mattia Pasini et Lorenzo Baldassarri (Kalex, Flex-Box Pons HP 40) s’accrochent au virage 10. Les 2 pilotes impliqués semblent souffrir des mains… Le leader du championnat est évacué au centre médical sur une civière.

Jorge Martin (KTM, Red Bull KTM Ajo) écope d’un Ride Through pour départ anticipé tandis qu’en tête, les 2 pilotes du team Marc VDS ont pris l’avantage sur Tom Luthi (Kalex, Dynavolt Intact GP) pendant que Simone Corsi (Kalex, Tasca Racing Scuderia Moto2) effectue une spectaculaire remontée depuis sa 18e place sur la grille acquise lors de la qualification.

Derrière, Sam Lowes (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2) qui s’était élancé 26e sur la grille chute au virage numéro 6 alors que Somkiat Chantra (Kalex, Idemitsu Honda Team Asia) au virage 7.

En tête, Álex Márquez tente de résister à la remontée de Simone Corsi, et les 2 hommes ont maintenant 1,5 secondes d’avance sur le reste du peloton, mais l’aventure de l’Italien s’arrête au virage du raccordement… Ce ne sera donc pas aujourd’hui que le bouillant transalpin inscrira sa première victoire en catégorie intermédiaire.

A la mi-course, le virage 10 piège encore Steven Odendaal (NTS, NTS RW Racing GP) alors que c’est la courbe #4 qui projette au sol Remy Gardner (Kalex, Onebox TKKR SAG Team).

À 1,3 secondes du leader, Jorge Navarro commet une petite faute ce qui permet à Augusto Fernández (Kalex, Flex-Box Pons HP 40) d’être dans sa roue. Les 2 ont 1/2 seconde d’avance sur Xavi Vierge et Brad Binder, eux-mêmes détachés de 4 secondes devant Tom Lüthi, Marcel Schrötter (Kalex, Dynavolt Intact GP), Nicolo Bulega (Kalex, SKY Racing Team VR46) et Iker Lecuona (KTM, American Racing KTM).

À 7 tours du drapeau à damier, Nicolò Bulega tire tout droit dans le bac à graviers à très grande vitesse : Il ne chute pas mais le pilote SKY Racing Team VR46 perd le contact avec le groupe de tête.

Quelques instants plus tard, c’est Jorge Navarro qui commet une nouvelle erreur, ce dont profite immédiatement Augusto Fernandez pour prendre la 2e place du classement, 2 secondes derrière Álex Márquez.

Si à 3 tours du drapeau à damier, l’issue de la course nous somme plus faire de doute pour la victoire, la bataille est serrée pour le gain de la 2e place entre les pilotes Flex-Box Pons HP 40 et Speed Up…

Dans le dernier tour, Jorge Navarro (meilleur tour en course) prend finalement l’avantage à la chicane Dunlop alors qu’Alex Márquez franchit la ligne d’arrivée en vainqueur après avoir incontestablement dominé la course de bout en bout.

Dominique Aegerter (MV, MV Agusta Idealavoro Forward) tombe en panne d’essence dans le dernier tour.

Au championnat, Lorenzo Baldassarri est toujours leader, 7 points devant Tom Lüthi.

Classement Grand Prix de France Moto2 au Mans:

Crédit classement : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team